Marine Marchande
Libéré par les CRS, le Girolata met le cap sur Barcelone pour son arrêt technique

Actualité

Libéré par les CRS, le Girolata met le cap sur Barcelone pour son arrêt technique

Marine Marchande

Bloqué depuis samedi dernier par des salariés de l'UNM, le navire mixte Girolata, de la Méridionale, a appareillé hier matin pour l'Espagne. Pour mettre fin à l'occupation du bateau, la préfecture a fait intervenir les CRS. La Méridionale, qui faisait habituellement réparer le Girolata à Marseille, avait décidé d'effectuer, cette fois, son arrêt technique à Barcelone. En cause, le conflit social qui opposait, depuis janvier, la direction d'Union Naval Marseille à une partie des salariés. Devant la dureté du mouvement, la plupart des clients du chantier de réparation navale ont préféré envoyer leurs navires dans d'autres ports, par peur de blocages. Alors que le tribunal de commerce de Marseille a prononcé, hier, la liquidation judiciaire de l'UNM, seul un ferry reste en cale sèche dans les bassins phocéens. Il s'agit du Corse, de la SNCM. Le navire doit revenir en flotte début avril. Mais, avant cela, il faudra achever son arrêt technique, les 130 salariés de l'UNM devant être licenciés sous 15 jours.