Défense
Libye : La France accentue la pression militaire sur les forces pro-Kadhafi

Actualité

Libye : La France accentue la pression militaire sur les forces pro-Kadhafi

Défense

Les forces armées françaises poursuivent à un rythme soutenu leurs opérations en Libye. Lors de son point hebdomadaire, l'Etat-major des Armées a annoncé vendredi que les appareils de l'armée de l'Air, de la Marine nationale et de l'Aviation Légère de l'Armée de Terre (ALAT) avaient réalisé plus de 250 sorties du 9 au 16 juin, soit une hausse sensible par rapport à la moyenne des missions effectuées depuis le début de l'opération Harmattan, le 19 février. Sur la semaine du 6 juin 6H au 16 juin 6H, les avions engagés depuis le porte-avions Charles de Gaulle, les bases françaises et depuis la Crète, ont réalisé 115 sorties d'attaques au sol (Rafale Air, Mirage 2000-D, Mirage 2000N et Mirage F1 CR / Rafale Marine et Super Etendard Modernisé), 52 sorties de reconnaissance (Rafale Air, Mirage F1 CR et Rafale Marine / Reco NG), 24 sorties de défense aérienne (Mirage 2000-5 depuis La Sude en coopération avec le Qatar), 12 sorties de contrôle aérien (E-3F et E-2C Hawkeye ) et 19 sorties de ravitaillement (C135 et Rafale Marine).

Mirage 2000 de l'armée de l'Air   (© : EMA)
Mirage 2000 de l'armée de l'Air (© : EMA)

Hélicoptère Tigre   (© : EMA)
Hélicoptère Tigre (© : EMA)

Les hélicoptères du groupe aéromobile (Gazelle, Tigre et Puma) embarqués sur le bâtiment de projection et de commandement Tonnerre ont, pour leur part, réalisé 31 sorties.
Les frappes réalisées par les aéronefs français ont permis de neutraliser une soixantaine d'objectifs, soit une vingtaine de bâtiments sur des sites militaires, notamment des infrastructures de commandement et des dépôts de munitions, dans les régions de Misrata, Tripoli et Brega ; ainsi qu'une quarantaine de véhicules militaires dont une demi-douzaine de pièces d'artillerie dans les régions de Misrata, Syrte, Tripoli et Brega.
Concernant le groupe aéronaval, on rappellera que la frégate de défense aérienne Chevalier Paul, admise au service actif le 10 juin, a intégré la TF 473. Quant à la frégate antiaérienne Jean Bart, elle est finalement restée sur zone pour compenser le départ de la force de l'aviso Lieutenant de Vaisseau Le Hénaff.

Le Chevalier Paul vu du Charles de Gaulle   (© : MARINE NATIONALE)
Le Chevalier Paul vu du Charles de Gaulle (© : MARINE NATIONALE)

Marine nationale