Défense
Libye : L'opération Unified Protector prolongée de 3 mois

Actualité

Libye : L'opération Unified Protector prolongée de 3 mois

Défense

L'OTAN et ses partenaires ont annoncé, le 1er juin, leur décision de prolonger de 90 jours l'opération Unified Protector en Libye. « Cette décision envoie un message clair au régime de Kadhafi : Nous sommes déterminés à poursuivre notre opération pour protéger le peuple libyen. Nous continuons donc nos efforts pour accomplir le mandat confié par les Nations Unies. Cette décision est aussi un message pour le peuple libyen : L'OTAN, ses partenaires et l'ensemble de la communauté internationale vous soutiennent pour vous assurer de pouvoir former votre propre avenir. Et ce jour approche », a déclaré le secrétariat général de l'Alliance.

Mirage 2000D de l'armée de l'Air  (© : EMA)
Mirage 2000D de l'armée de l'Air (© : EMA)

Près de 10.000 sorties aériennes et plus de 1100 navires contrôlés

Pour mémoire, l'OTAN commande l'opération Unified Protector depuis le 31 mars. Agissant dans le cadre des résolutions 1970 et 1973 du Conseil de sécurité des Nations Unies, les forces de la coalition ont, entre le 31 mars et le 4 juin, réalisé 9648 sorties aériennes, dont 3640 missions d'attaque. Avant que l'Alliance Atlantique prenne en main les opérations, les pays de la coalition avaient mené, du 19 au 30 mars, 2577 sorties, essentiellement réalisées par les Etats-Unis, la France et la Grande-Bretagne dans le cadre des opérations Odyssey Dawn, Harmattan et Ellamy.
Toujours concernant l'OTAN, on notera que les navires de guerre évoluant au large de la Libye ont contrôlé 1156 navires dans le cadre de l'embargo sur les armes.

F-16 norvégien  (© : ARMEE NORVEGIENNE)
F-16 norvégien (© : ARMEE NORVEGIENNE)

Gripen suédois  (© : ARMEE SUEDOISE)
Gripen suédois (© : ARMEE SUEDOISE)

F-16 néerlandais  (© : ARMEE NEERLANDAISE)
F-16 néerlandais (© : ARMEE NEERLANDAISE)

Tornado GR4 britannique  (© : RAF)
Tornado GR4 britannique (© : RAF)

Typhoon britannique  (© : RAF)
Typhoon britannique (© : RAF)

Apache sur le porte-hélicoptères HMS Ocean  (© : ROYAL NAVY)
Apache sur le porte-hélicoptères HMS Ocean (© : ROYAL NAVY)

Le porte-aéronefs italien Garibaldi  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le porte-aéronefs italien Garibaldi (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Bâtiments canadien et belge devant la Libye  (© : OTAN)
Bâtiments canadien et belge devant la Libye (© : OTAN)

Opération de contrôle par des marins espagnols  (© : ARMADA ESPANOLA)
Opération de contrôle par des marins espagnols (© : ARMADA ESPANOLA)

Le porte-avions Charles de Gaulle  (© : MARINE NATIONALE)
Le porte-avions Charles de Gaulle (© : MARINE NATIONALE)

Gazelle et Tigre sur le BPC Tonnerre  (© : EMA)
Gazelle et Tigre sur le BPC Tonnerre (© : EMA)

Tigre  (© : MARINE NATIONALE)
Tigre (© : MARINE NATIONALE)

Gazelle  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Gazelle (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

La France, première contributrice

Depuis le retrait fin mars des appareils américains des opérations de combat, la France est la première contributrice de l'opération Unified Protector. Elle engage, chaque jour, une trentaine d'appareils depuis les bases nationales (Corse et continent), celle de La Sude en Crète et le porte-avions Charles de Gaulle. Outre ce bâtiment, qui embarque une vingtaine d'aéronefs, la Marine nationale mobilise notamment sur place trois frégates, un aviso et un sous-marin nucléaire d'attaque, ainsi qu'un bâtiment de ravitaillement assurant le soutien logistique des unités de combat. Ce dispositif a été complété par le bâtiment de projection et de commandement Tonnerre, qui a appareillé de Toulon le 17 mai avec une quinzaine d'hélicoptères, qui ont mené dans la nuit du 3 au 4 juin leur première opération de combat en Libye (détruisant une vingtaine d'objectifs, dont une quinzaine de véhicules).
Pour les seuls avions, la France réalise en moyenne 20% du total des sorties de l'OTAN et 30% des attaques au sol. Ainsi, du 31 mars au 2 juin, les appareils français ont mené 1991 sorties, dont 1016 d'attaque au sol. Les avions engagés sont des Rafale Marine, Super Etendard Modernisés (SEM), Rafale Air, Mirage 2000D, Mirage 2000N, Mirage 2000-5, Mirage F1CR, E-3F Awacs, E-2C Hawkeye et C135.

Mirage 2000D de l'armée de l'Air  (© : EMA)
Mirage 2000D de l'armée de l'Air (© : EMA)

Mirage 2000-5 français et qataris à La Sude  (© : EMA)
Mirage 2000-5 français et qataris à La Sude (© : EMA)

Mirage F1 CR (© : ARMEE DE L'AIR)
Mirage F1 CR (© : ARMEE DE L'AIR)

Ravitaillement de Rafale depuis un C135  (© : EMA)
Ravitaillement de Rafale depuis un C135 (© : EMA)

E-2C Hawkeye  (© : MARINE NATIONALE)
E-2C Hawkeye (© : MARINE NATIONALE)

E-3 F Awacs  (© : EMA)
E-3 F Awacs (© : EMA)

Le dernier point de situation tricolore

Jeudi dernier, comme chaque semaine, l'Etat-major des Armées a fait son point hebdomadaire sur les opérations en Libye. Entre le 26 mai à 6h00 et le 2 juin à 6h00, la France a réalisé plus de 210 sorties, soit 124 sorties d'attaques au sol (Rafale Air, Mirage 2000D, Mirage 2000N et Mirage F1 CR / Rafale Marine et SEM), 50 sorties de reconnaissance (Rafale Air, Mirage F1 CR et Rafale Marine / Reco NG), 18 sorties de défense aérienne (Mirage 2000-5 depuis La Sude en coopération avec le Qatar), 12 sorties de contrôle aérien (E-3F et E-2C Hawkeye) et 11 sorties de ravitaillement (C135 et Rafale Marine). Sur cette période, les frappes des aéronefs français ont permis de neutraliser une quarantaine d'objectifs. L'EMA évoque une vingtaine de bâtiments sur des sites militaires, notamment des dépôts de munitions et de véhicules, dans les régions de Tripoli, Syrte, et Ajdabiya et une station de télécommunication dans la région de Ras Lanuf ; une dizaine d'aéronefs militaires sur une base aérienne à l'Ouest de Tripoli ; une demi-douzaine de systèmes ou véhicules d'artillerie notamment dans les régions de Zlitan et Ajdabiya ; ainsi qu'une dizaine de véhicules militaires dans les régions de Brega, Misrata, et Ajdabyia.

Rafale Marine au catapultage sur le Charles de Gaulle  (© : EMA)
Rafale Marine au catapultage sur le Charles de Gaulle (© : EMA)

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française