Energies Marines
L'IEED France Energie Marine doit revoir sa copie d'ici le 15 juillet

Actualité

L'IEED France Energie Marine doit revoir sa copie d'ici le 15 juillet

Energies Marines

Devant être implanté à Brest, Nantes et Toulon, avec aussi des unités de recherche à Bordeaux et La Réunion, l'Institut d'Excellence en Energies Décarbonnées France Energies Marines ne fait pas partie des deux premiers IEED retenus par l'Etat pour bénéficier d'une aide financière importante dans le cadre des Investissements d'avenir. Il est simplement pré-sélectionné. En fait, le projet va subir, en quelque sorte, une séance de « repêchage ». Dans le cadre de l'appel à projets lancé par le gouvernement en octobre 2010, 19 dossiers avaient été présentés. Deux ont donc été retenus (Institut National pour le Développement des Écotechnologies et des Énergies Décarbonées à Lyon et Picardie Innovations Végétales, Enseignements et Recherches Technologiques à Venette, dans l'Oise), alors que onze autres ont été recalés suite à leur examen par un jury international présidé par Christian Streiff, ancien président de PSA-Peugeot Citroën. Il reste désormais six projets, dont l'IEED France Energie Marine, pour lesquels le jury réserve encore sa décision, qui sera prise à la lumière d'un examen complémentaire. « Ces six projets devront être réaménagés en tenant compte de l'avis du jury. Les porteurs auront

Energie éolienne | Toute l'actualité sur l'éolien en mer Energies Marines Renouvelables