Science et Environnement
L’Ifremer teste l’ADN environnemental pour recenser les poissons
ABONNÉS

Actualité

L’Ifremer teste l’ADN environnemental pour recenser les poissons

Science et Environnement

C’est une technique mise en place récemment. Les scientifiques de l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (Ifremer) ont commencé à tester l’« ADN environnemental », ou ADNe, pour recenser les populations de poissons. Les premiers prélèvements ont eu lieu en novembre dernier à bord du Thalassa, l'un des navires de la Flotte Océanographique Française plus spécialement dédié aux missions halieutiques, et les analyses se poursuivent cette année.

Cette méthode consiste d’abord à réaliser un prélèvement d’eau de mer. Dans cet échantillon, les scientifiques analysent les résidus d’ADN laissés par les

IFREMER | Actualité de l'institut de recherche marine