Divers
L'Ile de Ré et Oléron touchées par la fuite d'hydrocarbures de Donges

Actualité

L'Ile de Ré et Oléron touchées par la fuite d'hydrocarbures de Donges

Divers

L'analyse des hydrocarbures découverts fin mars sur les plages de l'île de Ré et d'Oléron indique qu'ils proviennent bien de la raffinerie Total de Donges. C'est ce qu'a confirmé le Centre de documentation, de recherche et d'expérimentation sur les pollutions accidentelles des eaux (CEDRE), chargé de déterminer leur origine. Le 18 mars, 400 tonnes de fioul lourd, un produit hautement toxique, s'étaient échappées d'une canalisation reliant la raffinerie située près de Saint-Nazaire au quai de chargement des pétroliers. Une centaine de tonnes s'étaient déversées dans la Loire, touchant berges et plages sur une vingtaine de kilomètres. Sur le littoral charentais, la pollution aurait provoqué la mort de 140 oiseaux, principalement des fous de bassan et des guillemots. Plusieurs dizaines d'autres oiseaux mazoutés, encore en vie, ont été transférés à l'Ecole vétérinaire de Nantes pour être soignés. Total, qui avait indiqué dès l'annonce du sinistre qu'il paierait le coût du nettoyage dans la région de Donges, a proposé des moyens matériels pour aider au travail sur le littoral charentais souillé par les hydrocarbures.
Suite à l'accident, le port autonome de Nantes Saint-Nazaire, ainsi que plusieurs communes et associations ont indiqué leur intention de porter plainte contre le groupe pétrolier.

Accidents, pollutions