Marine Marchande
L’Ile de Sein prête à accueillir son nouveau canot de sauvetage

Actualité

L’Ile de Sein prête à accueillir son nouveau canot de sauvetage

Marine Marchande

Dans une semaine, il sera là. Le Yves et François Oliveau, nouveau canot tous temps de la station SNSM de l’île de Sein, va rejoindre son port d’attache le vendredi 5 février. L’équipage a déjà eu le temps de se familiariser avec le bateau, actuellement à Roscoff, lors de plusieurs essais en mer.

Il s'agit du prototype de la toute nouvelle série CTT-NG, tout juste sorti du chantier Sibiril Technologies de Carantec.

« Il est extra à tous les niveaux : stabilité, vitesse, une grande passerelle, plus de visibilité pour l’accostage, plus de place pour les blessés ou malades à évacuer…», s’enthousiasme François Spinec, un des patrons du futur canot. Pour la petite île du Ponant, où tout le monde est un peu marin (36 bénévoles à la station de sauvetage sur une population totale de 216 personnes), l’arrivée du nouveau bateau de sauvetage est un bel évènement. Son prédécesseur, le Ville de Paris – baptisé en hommage à la mairie de Paris qui l’avait financé en bonne partie –  âgé de 36 ans, s’est illustré à de nombreuses reprises dans des opérations au large de cette pointe bretonne où la mer est si belle et pourtant parfois si dure. Il sera désarmé à Audierne à l’arrivée du nouveau canot.

« Il va nous falloir le prendre bien en main, mais nous sommes très contents du résultat », souligne François Spinec, qui fut l’un des sauveteurs à avoir participé à l’élaboration de la nouvelle série de bateaux. « Nous avons invité les équipages des stations des Sables d’Olonne et de Sète à venir faire des navigations avec nous. Comme ils seront les prochains à recevoir les CTT-NG, ils pourront déjà le tester ici ».

SNSM | Toute l'actualité de la société nationale de sauvetage en mer