Marine Marchande
L’Ile d’Ouessant converti en câblier à Gdansk
ABONNÉS

Actualité

L’Ile d’Ouessant converti en câblier à Gdansk

Marine Marchande

Après plus de cinq mois d'attente à Dunkerque, l'Ile d’Ouessant a quitté le 27 octobre le port nordiste et, après une escale technique en Allemagne, a rejoint Gdansk, en Pologne. C'est là que le nouveau navire d’Alcatel Submarine Networks (ASN), armé par Louis Dreyfus Armateurs, va être transformé en câblier. Les travaux de conversion ont été finalement confiés au chantier Remontowa.

 

L'Ile d'Ouessant avant son départ de Dunkerque (© JULIEN CARPENTIER)

L'Ile d'Ouessant avant son départ de Dunkerque (© JULIEN CARPENTIER)

 

Réalisé en Chine et mis en service en 2011, l’ex-Toisa Warrior, navire de construction offshore de 87.4 mètres de long pour 19 de large, va être modifié pour pouvoir effectuer des opérations de maintenance de câbles sous-marins. Sur un design ASN-LDA, le chantier va ajouter un pont de travail au niveau des cargo rails. A l'arrière, un bloc va être ajouté avec deux daviers de maintenance de trois mètres de diamètre. Par ailleurs, le navire, qui va perdre sa plateforme hélicoptère surplombant la passerelle, disposera d’une cuve à câble principale ainsi que des petites cuves intermédiaires. Enfin, il sera équipé d’un ROV de 400 cv pour les opérations d’inspection et d’ensouillage de câble, indique ASN.

Les travaux devraient être finalisés pour février 2020. L’Ile d’Ouessant succédera au Peter Faber, navire de 78.3 mètres de long pour 13.6 mètres de large en service depuis 1982 et exploité sous pavillon français pour le compte d'Alcatel depuis 2009. Équipé de deux hélices et quatre propulseurs, ainsi que d'un système de positionnement dynamique (DP2), le nouveau navire est plus rapide que le Peter Faber (jusqu’à 15 nœuds au lieu de 11). Il peut mettre en œuvre un robot télé-opéré, dispose d’une surface de pont de 691 m² et d'une grue à compensation de houle d’une capacité de 39 tonnes à 10 mètres. ASN souhaite disposer d’un navire polyvalent avec la possibilité notamment de participer à des opérations pour des projets offshore.

 

Alcatel-Lucent | Actualité entreprise de télécommunications Louis Dreyfus Armateurs