Disp POPIN non abonne!
Défense

Actualité

L'image : Une frégate bretonne fait flotter le Gwenn ha Du en Méditerranée

Défense

Clin d'oeil breton de l'équipage du Primauguet, engagé du 9 au 17 mai dans l'exercice SARMENT 09, au large des Saintes-Maries-de-la-Mer. Au cours d'une présentation au ravitaillement à la mer, jeudi dernier, la frégate de lutte anti-sous-marine, basée à Brest, arborait fièrement, à sa mâture, le Gwenn ha Du, célèbre drapeau breton blanc et noir (*)
Spécialisé dans la chasse aux sous-marins, le Primauguet a été lancé en 1984 à Brest et admis au service actif deux ans plus tard. A la pointe Bretagne, la mission principale du Primauguet est la protection des sous-marins nucléaires lanceurs d'engins (SNLE) de la Force océanique stratégique (FOST). Elle participe à cette mission avec deux autres frégates du type F70 ASM, les La Motte-Piquet et Latouche-Tréville, deux frégates du type F67 (Tourville et De Grasse), ainsi que les avions de patrouille maritime Atlantique 2 basés à Lann-Bihoué, près de Lorient. Les avisos du type A69 de Brest (LV Le Hénaff, LV Lavallée, Cdt L'Herminier, PM L'Her et Cdt Blaison), dotés d'un sonar de coque, participent également à la protection des SNLE.

Le Primauguet  (© : JEAN-LOUIS VENNE)
Le Primauguet (© : JEAN-LOUIS VENNE)

Longue de 139 mètres pour un déplacement de 4910 tonnes en charge, la frégate Primauguet est armée par un équipage de 240 marins. Son armement comprend jusqu'à 8 missiles antinavire Exocet MM40, un système surface-air Crotale, deux systèmes surface-air à très courte portée Simbad, deux tubes lance-torpilles (MU90), une tourelle de 100 mm, deux canons de 20mm et quatre mitrailleuses de 12.7 mm. Son hangar lui permet d'embarquer jusqu'à deux hélicoptères de lutte anti-sous-marine Lynx. Côté détection, elle dispose d'un sonar de coque DUBV-24 C, un sonar remorqué à immersion variable DUBV-43 et une antenne remorquée DSBV-61 B.
________________________________________________

(*) Dessiné en 1923, le drapeau breton comprend un rectangle d'hermines et neuf bandes noires et blanches. Les bandes blanches représentent les pays « bretonnants » : Léon, Trégor, Cornouaille, Vannetais et les bandes noires les pays bretons de langue gallo : Nantais, Rennais, Dolois, Malouin, Penthièvre.