Défense
L'Inde met sur cale son premier porte-avions de construction nationale

Actualité

L'Inde met sur cale son premier porte-avions de construction nationale

Défense

Six mois après la découpe de la première tôle, le 11 avril dernier, le Vikrant a été mis sur cale aux chantiers navals de Cochin. Ce navire de combat, le plus grand jamais réalisé en Inde, est aussi le premier porte-avions de fabrication nationale. D’un déplacement standard de 37.500 tonnes (vraisemblablement plus de 40.000 à pleine charge), il mesurera 252 mètres de long pour 58 de large et son tirant d’eau sera de 8,40 mètres. Sa taille sera donc sensiblement équivalente à celle du porte avions nucléaire français Charles de Gaulle. Le Vikrant, qui reprend le nom de l’ancien porte-aéronefs indien désarmé en 1997, est le fruit d’un long et fastidieux projet. La première ébauche pour remplacer les deux porte-aéronefs d’origine britannique date de 1989. A l’époque, New Delhi souhaite deux navires de 28.000 tonnes mais le programme subira de nombreux retards et modifications. Le français DCN, choisi dans un premier temps pour établir le design, laissera finalement le marché à Fincantieri. Le groupe italien, retenu en août 2004 par le gouvernement indien, a signé deux contrats d’un montant de 30 millions d’euros. Le premier porte sur le design du bâtiment, dont les lignes s’inspirent désormais grandement du Cavour, en achèvement pour la marine italienne (*). Le second comprend l’intégration de la propulsion. Quatre turbines à gaz General Electric/Avio ont été choisies pour atteindre 28 nœuds. A vitesse économique, le Vikrant doit pouvoir parcourir 7500 miles à 18 nœuds.

Air Defense Ship

C’est sous ce nom qu’est présenté le programme. Le groupe aérien du navire sera composé de 16 chasseurs Mig-29K et d’une vingtaine d’hélicoptères (Le hangar est prévu pour accueillir 17 aéronefs). La marine indienne a d’ailleurs signé la semaine dernière un contrat portant sur la livraison de 16 appareils de ce type, qui constitue également l’ossature de l’armée de l’air (650 avions achetés depuis les années 80). L’armement d’autodéfense devrait être composé de lanceurs verticaux pour missiles antiaériens et de tourelles de 76 mm OTO-melara. Le Vikrant doit être lancé en 2009 pour une livraison en 2012. Le coût du programme était estimé, il y a deux ans, à 700 millions de dollars. La construction d’une seconde unité, dont la mise en service interviendrait à l’horizon 2018, est envisagée. En attendant, la marine va réceptionner en 2008 un ancien navire russe, le Gorshkov (1987), immobilisé depuis une explosion en 1994. New Delhi et Moscou se sont mises d’accord pour que le bâtiment soit réparé et modernisé avant son départ de Russie. D’un déplacement de 44.000 tonnes, ce porte-avions peut embarquer 20 Mig-29 et 12 hélicoptères.

(*) Les vues du projet indien sont toutefois très rares et l'illustration utilisée pour cet article a été réalisée en 2002.

Voir la fiche technique du porte-aéronefs italien Cavour

Marine indienne