Défense
L'Inde poursuit la modernisation de sa flotte sous-marine

Actualité

L'Inde poursuit la modernisation de sa flotte sous-marine

Défense

New Delhi, qui a récemment acheté six sous-marins franco-espagnols de la classe Scorpene, poursuit la modernisation des ses unités en service. Le Sindhughosh, premier des dix submersibles du type Kilo, livrés par la Russie entre 1986 et 2000, a quitté la semaine dernière les chantiers de Severodvinsk, sur les bords de la mer Blanche. C’est là que les différents bâtiments passent à tour de rôle pour être modernisés. Ils reçoivent notamment des nouveaux missiles à changement de milieu 3M-54 Club S. Le Sindhughosh a effectué quatre sorties d’essais, dont une pour tester le Club S, avant d’être déclaré apte à repartir en Inde. Ce sous-marin est le troisième à remonter dans le nord de la Russie pour être modernisé (après le Sindhuvir et le Sindhuratna). Un quatrième, le Sindhuvidjay, est arrivé cet été pour recevoir les mêmes améliorations. En revanche, selon le journal La Pravda, les travaux sur les autres navires de cette classe seront réalisés en Inde. Le contrat pour le retrofit du cinquième bâtiment a été signé en octobre. Il sera mené au chantier Hindustan, avec la coopération des chantiers russes Zvedchka, qui y ont installé une antenne.
Longs de 72,6 mètres pour un déplacement de 2325 tonnes, les sous-marins du type Kilo peuvent atteindre 17 nœuds en plongée. Leur armement se compose de 18 torpilles (ou mines) et d’un système surface/air à très courte portée SA-N-8 (lanceur quadruple).

Marine indienne