Disp POPIN non abonne!
Défense

Actualité

L'Inde se dote d'une composante sous-marine stratégique

Défense

L'Inde a annoncé qu'elle procèderait, à partir de cette semaine, à des tirs d'essais d'un missile balistique devant équiper son premier sous-marin nucléaire lanceur d'engins (SNLE). Il s'agit d'un K-15 Sagarika, un engin de 10 tonnes, long de 10 mètres et présentant un diamètre de 1 mètre, capable d'emporter une charge conventionnelle de 500 kilos ou une tête nucléaire. Cette version navale d'un missile équipant les forces terrestres indiennes, affiche une portée de 750 kilomètres. Le Sagarika a fait l'objet d'un premier tir sous-marin en février 2008 à partir d'un caisson immergé. Un second tir du même type est prévu cette semaine en océan Indien.

 Vue du SNLE Arihant (© : MARINE INDIENNE)
Vue du SNLE Arihant (© : MARINE INDIENNE)

Cinq SNLE et un missile à longue portée prévus

Le nouveau missile doit équiper l'Arihant, premier SNLE indien, dont la mise à flot est intervenue le 26 juillet 2009. Ce bâtiment, long de 120 mètres, large de 14 mètres et présentant un tirant d'eau de 10 mètres, affichera un déplacement d'environ 7000 tonnes en plongée. Il sera doté de 6 tubes de 533mm pour torpilles lourdes et missiles SS-N-27, ainsi que quatre silos verticaux permettant d'embarquer chacun trois Sagarika, soit 12 missiles au total. La mise en service de l'Arihant est prévue fin 2012.
En tout, l'Inde prévoit de se doter de cinq SNLE, les quatre sisterships de l'Arihant devant recevoir, en lieu et place du Sagarika, 4 missiles balistiques K-4, des engins de 20 tonnes d'une portée de 3500 kilomètres et pouvant emporter une charge militaire d'une tonne. Le second SNLE indien, l'Aridhaman, a été mis sur cale en mai 2011, son admission au service actif étant programmée en 2015. Le troisième sous-marin stratégique doit, quant à lui, être opérationnel d'ici 2020.

Marine indienne