Défense
L'Inde teste le missile balistique de son premier SNLE

Actualité

L'Inde teste le missile balistique de son premier SNLE

Défense

L'Inde a procédé au large de ses côtes, dimanche dernier, à un tir en immersion du missile K-15 Sagarika devant équiper l'Arihant, son premier sous-marin nucléaire lanceur d'engins (SNLE). Alors qu'un second essai est prévu cette semaine, d'après la presse indienne, le test entrepris dimanche aurait été concluant. Le missile aurait, ainsi, parfaitement réalisé sa sortie de l'eau puis parcouru quelques 700 kilomètres avant d'atteindre sa cible. Version navale du missile terrestre Prithvi, le Sagarika sera embarqué à raison de 12 exemplaires sur l'Arihant, soit trois missiles dans chacun des quatre tubes dont disposera le sous-marin, prévu pour être livré à la marine indienne fin 2012. Long de 10 mètres pour un diamètre d'1 mètre et un poids d'une dizaine de tonnes, le K-15 peut emporter une charge militaire conventionnelle de 500 kilos ou une tête nucléaire.
Ce missile devrait toutefois être remplacé par un engin plus puissant sur les trois SNLE devant suivre l'Arihant. Pour ces bâtiments, New Delhi prévoit l'embarquement de quatre K-4, des missiles balistiques de 20 tonnes d'une portée de 3500 kilomètres et pouvant emporter une charge militaire d'une tonne. Le second SNLE indien, l'Aridhaman, a été mis sur cale en mai 2011, son admission au service actif étant programmée en 2015. Le troisième sous-marin stratégique doit, quant à lui, être opérationnel d'ici 2020.

 Le SNLE Arihant a été mis à flot en 2009 (© : MARINE INDIENNE)
Le SNLE Arihant a été mis à flot en 2009 (© : MARINE INDIENNE)

Marine indienne