Croisières et Voyages
L'industrie de la croisière menacée de surchauffe ?

Actualité

L'industrie de la croisière menacée de surchauffe ?

Croisières et Voyages

Hausse à deux chiffres de la fréquentation, augmentation continuelle des capacités avec l'entrée en flotte de paquebots toujours plus gros, élargissement de l'offre via de nouveaux produits et destinations... Officiellement, le marché de la croisière se porte à merveille. Mais, derrière la communication enthousiaste d'une situation présentée comme idyllique, la réalité est bien plus nuancée. En fait, pour la première fois depuis bien longtemps, l'industrie de la croisière est en difficulté cette année et navigue totalement à vue. Pour s'en convaincre, il suffit de regarder les promotions parfaitement ahurissantes pratiquées par de nombreux opérateurs ces derniers mois. Même pour les vacances d'été, les compagnies sont obligées de brader les croisières, preuve que les bateaux ne se remplissent pas normalement. Et, si les grands groupes continuent de présenter de beaux bénéfices, il s'avère qu'une part non négligeable provient de plus-values liées à des investissements réalisés il y a plusieurs années, masquant une baisse inquiétante de la rentabilité sur certains segments de marché.

Les conséquences du naufrage du Concordia

Plusieurs facteurs expliquent cette situation. On pense évidemment au naufrage du Costa Concordia, le 13 janvier dernier. Cet évènement, bien que catastrophique et très médiatisé, n'a finalement pas détourné la clientèle vers d'autres modes de vacances. Et c'est heureux puisque le secteur, qui a suite à la catastrophe encore amélioré ses procédures en cas d'urgence, est objec

Croisières maritimes et fluviales | Actualités du secteur