Croisières et Voyages
L'industrie de la croisière revoit sa politique concernant les exercices d'abandon

Actualité

L'industrie de la croisière revoit sa politique concernant les exercices d'abandon

Croisières et Voyages

Suite au naufrage du Costa Concordia, le 13 janvier, l'industrie de la croisière avait lancé des réflexions visant à améliorer les procédures de sécurité à bord des paquebots. L'une des questions posées portait sur les exercices d'abandon, obligatoires pour tous les passagers. La législation impose que cet exercice soit réalisé dans les 24 heures suivant l'embarquement. Mais l'accident du Concordia a démontré que cela pouvait être problématique. Ainsi, plusieurs centaines de passagers, ayant embarqué le jour même à Civitavecchia, n'avait pas encore,

Croisières maritimes et fluviales | Actualités du secteur