Marine Marchande
L'Iran relâche 19 des 20 marins du chimiquier Hankhuk Chemi

Actualité

L'Iran relâche 19 des 20 marins du chimiquier Hankhuk Chemi

Marine Marchande

Près d'un mois après l'arraisonnement du chimiquier sud-coréen Hankhuk Chemi par les pasdarans (gardiens de la révolution) iraniens dans le détroit d'Ormuz, les négociations diplomatiques ont permis la libération de 19 des 20 marins de l'équipage. Seul le commandant, de nationalité sud-coréenne, est encore détenu par les autorités iraniennes. 

Pour mémoire, le chimiquier avait été arraisonné le 4 janvier avec 20.000 tonnes de produits pétroliers à son bord. Il avait, à ce moment-là, été accusé de pollution par les autorités iraniennes. En toile de fond de cette affaire, plus qu’une histoire de pollution, il y a sans doute la question autour de 7 milliards de dollars de fonds actuellement gelés en Corée. Ils correspondraient au paiement dû à l’Iran de produits pétroliers achetés par la Corée avant le retour des sanctions américaines de 2018. Ces fonds sont bloqués en raison, également, de l’application des sanctions qui isolent largement l’Iran depuis deux ans.

Le ministère sud-coréen des Affaires étrangères a indiqué que les négociations se poursuivaient et qu'il espérait que des relations de confiance pourront rapidement être rétablies entre Séoul et Téhéran, avec notamment une solution pour le déblocage de ces fonds.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

 

Divers marine marchande