Construction Navale
L’Italie aide Fincantieri à sécuriser ses commandes de paquebots

Actualité

L’Italie aide Fincantieri à sécuriser ses commandes de paquebots

Construction Navale
Croisières et Voyages

Le contrecoup de la crise du coronavirus, qui ravage particulièrement l’industrie du tourisme, ne sera évidemment pas sans conséquence pour le secteur de croisière et les chantiers spécialisés dans la construction de paquebots. Avec à minima des retards dans les livraisons de nouveaux navires actuellement en construction, voire très probablement l’abandon de projets initiés avant la pandémie. Surtout que les compagnies, portées par un environnement jusque-là très favorable, sont maintenant prisonnières de la frénésie de commandes inédite dont elles ont fait preuve ces dernières années. Ainsi, à ce jour, le carnet de commandes mondial, qui se trouve pour l’essentiel dans la besace des chantiers européens, compte pas moins de 118 navires livrables d’ici 2027, l’ensemble représentant un investissement global de plus de 67 milliards de dollars.

Les compagnies de croisière dans une situation difficile

Pour les constructeurs, le problème le plus urgent est aujourd’hui de garantir la poursuite des constructions en cours et celles qui doivent bientôt débuter. Cela, alors que les armateurs font évidemment face à des difficultés

Fincantieri | Actualité du constructeur naval italien