Défense
L'Italie va remplacer ses Atlantic de patrouille maritime

Actualité

L'Italie va remplacer ses Atlantic de patrouille maritime

Défense

La relève des vénérables avions de patrouille maritime Bréguet Atlantic italiens devrait bientôt arriver. C'est en effet cet été qu'Alenia Aeronautica, filiale de Finmeccanica, doit livrer à l'armée de l'Air italienne le premier des quatre nouveaux ATR-72 Maritime Patrol commandés en 2008. Par rapport à leurs aînés, ces avions présenteront néanmoins des capacités initiales limitées, puisqu'ils ne disposeront pas d'équipements de lutte anti-sous-marine (l'ATR 72 MP est toutefois conçu pour pouvoir embarquer un détecteur d'anomalie magnétique MAD, ainsi que des torpilles et missiles antinavire sur quatre pylônes d'emport). Ils seront donc avant tout utilisés pour des missions de surveillance maritime. Version militarisée de l'avion civil régional ATR-72 600, l'ATR-72 MP mesure 22.67 mètres de long pour 24.57 mètres d'envergure.

ATR 72 MP (© : US NAVY)
ATR 72 MP (© : US NAVY)

Affichant une masse de plus de 18 tonnes au décollage, l'appareil présente une vitesse de croisière de 280 noeuds et une autonomie de 11 heures, avec une distance franchissable de plus de 2000 nautiques.
Les quatre avions commandés par l'Italie disposeront d'un système de combat ATOS MLRS (Airborne Tactical Observation System - Maritime Long Range Surveillance) développé par Selex Galileo. Les équipements devraient comprendre un radar Seaspray 7300, un système de détection électro-optique (FLIR) EOST-23, un détecteur laser de transmissions RALM 01/V2, un détecteur de radar AAR-60 MILDS II, un intercepteur ALR-733, ainsi qu'un lance-leurres ECDS-2. Côté transmissions, les ATR-72 MP italiens auront les liaisons de données tactiques L11 et L16, ainsi qu'un système de communication par satellite Sicral.

Atlantic italien (© : MARINA MILITARE)
Atlantic italien (© : MARINA MILITARE)

La fin du Bréguet BR 1150

Pour mémoire, l'Aeronautica militare ne dispose plus que de 7 Atlantic en service sur les 18 initialement reçus. L'Italie est, d'ailleurs, le dernier pays européen à disposer ce cet appareil, issu du programme Maritime Patrol Aircraft (MPA) lancé à la fin des années 50 au sein de l'OTAN. Le 21 octobre 1958, le choix se portait sur le projet français Bréguet 1150. Outre les industriels tricolores, à commencer par Bréguet et Sud Aviation, la réalisation des avions impliquera des sociétés allemandes, belges, italiennes et néerlandaises. Alors que le premier vol du prototype Atlantic 01 intervient en octobre 1961, les deux premiers appareils de série sont remis en décembre 1965 à la France et à l'Allemagne. Cet évènement marque le début de la phase d'exploitation de l'avion de patrouille maritime BR 1150 de l'OTAN. De décembre 1965 à juillet 1974 (date de livraison du dernier appareil), 87 avions BR 1150 Atlantic et 4 prototypes sont produits. Un nouveau programme européen dans le domaine de la patrouille maritime ne parvenant pas à voir le jour, la France se lancera seule dans le remplacement des Atlantic, auxquels succèdent les Atlantique 2 à partir de 1989. Les deux derniers survivants de la marine allemande, qui a armé jusqu'à 14 Atlantic, ont été retirés du service en juin 2010. En dehors de l'Italie, le Pakistan est le dernier pays à mettre en oeuvre cet appareil mais plus pour longtemps puisque les deux avions pakistanais doivent être désarmés prochainement (on notera qu'Islamabad avait acquis trois Atlantic aux Pays-Bas en 1994 puis trois autres en France en 1996 afin de servir de stock de pièces détachées).

Un ancien Atlantic allemand (© : BUNDESWEHR)
Un ancien Atlantic allemand (© : BUNDESWEHR)

marine italienne