Disp POPIN non abonne!
Construction Navale

Actualité

Livraison du nouveau portique de Meyer Turku

Construction Navale

Le chantier naval finlandais de Turku continue son développement. L’ancien fleuron d’Aker Yards, puis de STX Finland, est aujourd’hui une filiale à 100% du groupe allemand Meyer Werft. Ce dernier a engagé de puissants investissements pour améliorer la compétitivité de sa filiale. Cela passe notamment par un nouveau très grand portique (35 millions d’euros) de type Goliath, construit par une autre société finlandaise, Konecranes. Après plusieurs mois de montage et de tests, l'outil a été officiellement livré cette semaine.

C’est le plus grand moyen de levage des pays nordiques et l’un des plus puissants en Europe. La poutre centrale, d’un poids de 2500 tonnes, culmine à 120 mètres et surplombe la grande forme de construction de Turku, longue de 365 mètres pour une largeur de 80 mètres. La poutre a été réalisée sur place par le chantier naval. Le portique offre maintenant une capacité de levage de 1200 tonnes, soit le double du portique originel de Turku. Ce dernier continuera à être utilisé en parallèle. Le chantier va ainsi augmenter sa capacité en réduisant le nombre de blocs nécessaires à la construction des navires. Avec le passage à des méga-blocs, les délais de montage seront significativement réduits, permettant de réaliser des navires plus gros et plus nombreux. 

 

Le portique Goliath aux couleurs de Meyer Turku (© MEYER TURKU)

Le portique Goliath aux couleurs de Meyer Turku (© MEYER TURKU)

 

Le nouveau portique s’inscrit dans un plan d’investissement de près de 200 millions d’euros visant à moderniser et améliorer la productivité du chantier, qui emploie 1400 personnes. Le site va bénéficier de nouvelles unités de découpe de tôles plates et profilées, ainsi qu’une nouvelle ligne de production de panneaux. « Ces nouveaux investissements seront prêts fin 2018/début 2019 et permettront de booster la production métallique du chantier en lien avec le niveau record du carnet de commandes d’ici 2024 », indique Meyer Turku. Comme le site Meyer Werft de Papenburg, en Allemagne, le chantier finlandais utilisera la technologie de soudage hybride, associant dans un même bain de fusion un soudage laser et un soudage à l’arc conventionnel. Les nouvelles machines disposeront par ailleurs de systèmes de commande digitalisés. Pour faire face à l’augmentation de son plan de charge, l’entreprise prévoit en outre de recruter 300 personnes en 2018.

Une augmentation des capacités qui arrive au moment du lancement de l’assemblage du Costa Smeralda, le premier des deux paquebot au GNL commandés par Costa Croisières. Prévu pour être livré en octobre 2019, le Costa Smeralda sera l’un des plus gros paquebots du monde. Il mesurera 337 mètres de long pour une largeur de 42 mètres, sa jauge atteignant 182.700 GT. Il pourra accueillir jusqu’à 6554 passagers. Un navire jumeau sera construit en vue d’une mise en service en 2021. La cérémonie officielle des pièces du Costa Smeralda aura lieu le 4 juillet prochain à Turku.

 

Le futur Costa Smeralda (© COSTA CROISIERES)

Le futur Costa Smeralda (© COSTA CROISIERES)

Meyer Turku (ex-STX FINLAND)