Divers
Livraison d'un 10ème patrouilleur français pour le Koweït

Actualité

Livraison d'un 10ème patrouilleur français pour le Koweït

Divers

Le chantier naval Océa a livré hier le Ryyan, dixième et dernière unité d’une série de patrouilleurs commandés par la marine koweïtienne en janvier 2003. L’entreprise, basée aux Sables d’Olonne (Vendée) et Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), s’était alors imposée dans un difficile appel d’offre international, face à 190 chantiers concurrents. Un marché qu’elle avait en partie remporté grâce au soutien de la Sofresa (Société française d’Exportation des systèmes avancés).
Reprenant le nom de l’une des sept portes du paradis, le Ryyan sera le navire amiral des gardes côtes du Koweït. A cet effet, il dispose d’aménagements intérieurs spacieux pour les missions de représentation. Destinés à assurer des opérations de surveillance, d’assistance et de sauvegarde dans le Golfe Persique, ces patrouilleurs sont armés de 3 mitrailleuses de 12,7 mm et peuvent filer 30 noeuds. Longs de 35 mètres, leur équipage comprend 17 hommes.
Le chantier français, qui manque de commandes, espère qu’un appel d’offre pour de nouveaux navires sera lancé en 2006. En juin dernier, face à la baisse du plan de charge, Océa s’est séparé de 21 de ses 240 salariés. L’entreprise compte aujourd’hui sur les nombreuses escales que réaliseront les patrouilleurs koweïtiens pour inciter les autres marines du Golfe à faire confiance au savoir faire français.