Défense
Livre Blanc : 3000 militaires face à des annonces qu'ils connaissaient déjà

Actualités

Livre Blanc : 3000 militaires face à des annonces qu'ils connaissaient déjà

Défense

Etrange ambiance, hier matin, Porte de Versailles, à Paris. C'est là, en fin de matinée, que le président de la République a dévoilé aux militaires et personnels civils du ministère de la Défense les grandes lignes du Livre Blanc. Où, plutôt, le président a confirmé ce que tous savaient déjà, les multiples fuites de ces dernières semaines n'ayant guère laissé de place à la surprise. De terre, de l'air ou de la marine, c'est donc dans ce contexte que 3000 militaires sont venus écouter durant trois quarts d'heure le chef des Armées détailler la « nouvelle stratégie de sécurité nationale » de la France. Dans un discours qu'il a lui-même qualifié de « fondateur », Nicolas Sarkozy est longuement revenu sur les différentes menaces pesant sur le pays dans le contexte de la mondialisation. « Le monde est confronté au terrorisme de masse, aux tensions qui naissent de la course aux matières premières, à des risques naturels et technologiques croissants. L'Asie a connu un développement économique sans précédent. Elle est devenue un nouveau centre de gravité stratégique. Des facteurs de risque y persistent (...) Aux portes de l'Europe, dans la zone qui va de l'ouest africain jusqu'à l'Asie, en passant par la Méditerranée et la région du Golfe, les facteurs d'instabilité et de violence sont nombreux : revendications identitaires, radicalisations, conflits ouverts ou latent, terrorisme et prolifération ». Pour le président : « Depuis 15 ans, la France n'est plus menacée d'invasion. Les menaces ont changé de nature. Elle