Croisières et Voyages
L’Oasis 4 devrait être exploité en Méditerranée à l’été 2018

Actualité

L’Oasis 4 devrait être exploité en Méditerranée à l’été 2018

Croisières et Voyages

Un temps pressenti pour être exploité en Asie, le quatrième paquebot géant de la classe Oasis of the Seas devrait, finalement, rester destiné au marché occidental. C’est ce qu’ont laissé entendre des cadres de Royal Caribbean International à l’occasion de l’inauguration de l’Harmony of the Seas, troisième unité de cette classe. Construit comme son aîné par le chantier STX France de Saint-Nazaire, l’ « Oasis 4 », dont le nom de baptême n’a pas encore été annoncé, rejoindra la compagnie américaine au printemps 2018. Et devrait donc probablement, selon le management de RCI, débuter sa carrière en Méditerranée, tout comme c’est le cas de l’Harmony of the Seas, basé jusqu’à la fin octobre à Barcelone pour des croisières d’une semaine vers Palma, Marseille, La Spezia, Civitavecchia et Naples. Pour la suite, l’Oasis 4 pourrait partir vers la Chine mais, plus vraisemblablement, devrait comme son aîné rejoindre les Etats-Unis à l’issue de sa saison inaugurale.

Alors que RCI déploie désormais cinq paquebots en Asie, dont les derniers Quantum of the Seas et Anthem of the Seas (en cours de repositionnement après sa livraison en avril), la customisation d’un géant de la classe Oasis pour le marché chinois n’est donc plus d’actualité. Du moins pour l’instant. Car la compagnie semble toujours désireuse, à terme, de positionner en Extrême-Orient un navire de ce type. Sauf que ce ne sera peut-être pas une unité neuve mais potentiellement l’un des deux premiers paquebots de cette classe. Mis en service en 2009 et 2010, l’Oasis of the Seas ou l’Allure of the Seas pourraient être modifiés pour les spécificités de la clientèle chinoise lors de leur prochain arrêt technique quinquennal, prévu en 2019 pour le premier et en 2020 pour le suivant.

En plus de l’Harmony of the Seas et de son sistership, des navires de 362 mètres de long, 227.700 GT de jauge et 2747 cabines, on rappellera que RCI a commandé fin mai un nouveau paquebot géant à STX France. Livrable en 2021, il adoptera l’architecture générale de ses aînés, mais constituera une évolution sensible et devrait être plus grand. On rappellera à ce titre que les chantiers nazairiens sont les seuls en Europe à disposer de cales capables d’assembler des bateaux de plus de 400 mètres. Un cap que RCI, qui fait historiquement la course au gigantisme en tête et a rencontré en la matière un vif succès jusqu’ici, sera sans doute tenté de dépasser. 

Enfin, concernant la Méditerranée, après l'Allure of the Seas en 2015 et l'Harmony of the Seas cette année, il n'y aura pas de paquebot de la classe Oasis exploité au départ de Barcelone en 2017. C'est le Freedom of the Seas, une unité de 339 mètres, 158.000 GT et 1817 cabines, qui assurera cet itinéraire l'an prochain en attendant la mise en service de l'Oasis 4 en 2018.  

 

 

Royal Caribbean