Vie Portuaire
L'Oasis of the Seas en cale sèche à Marseille d'ici 2015 ?

Actualité

L'Oasis of the Seas en cale sèche à Marseille d'ici 2015 ?

Vie Portuaire

Accueillir en arrêt technique le plus gros paquebot du monde. C'est l'objectif des acteurs marseillais de la réparation navale. Aujourd'hui, à l'issue du Conseil de surveillance du Grand Port Maritime, la signature de la convention d'exploitation de la forme 10 devrait être annoncée. Un consortium formé des groupes italiens San Giorgio del Porto et T. Mariotti, ainsi que de STX France (chantiers de Saint-Nazaire) devrait se voir confier la remise en service de la plus grande cale sèche de Méditerranée. Longue de 465 mètres pour une largeur de 85 mètres, cette infrastructure, initialement conçue pour accueillir les pétroliers géants, a été inaugurée en 1975. Délaissée depuis de nombreuses années faute d'activité, la forme 10 va renaître grâce au développement du marché de la croisière. Alors que la taille des paquebots n'a cessé d'augmenter, les infrastructures à même d'assurer les arrêts techniques de ces navires, toujours plus nombreux, ne sont pas légion. En rouvrant sa grande cale sèche, flanquée d'un vaste bassin permettant les travaux sur les navires à flot, Marseille espère donc devenir l'un des grands pôles de réparation, d'entretien et de refonte de l'industrie de la croisière. Déjà, cette activité se développe bien avec

Port de Marseille