Vie Portuaire
L'OCDE épingle les ports de l'axe Seine

Actualité

L'OCDE épingle les ports de l'axe Seine

Vie Portuaire

Un rapport de l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) consacré aux ports de l'axe Seine (Le Havre, Rouen et Caen) dresse un constat sévère sur le bilan économique de ces trois places. Dans une étude rendue publique cette semaine, les auteurs constatent notamment que les trois ports ont perdu des parts de marché dans l'Europe du nord-ouest, passant de 9.9% du trafic en 2001 à 8.6% en 2010.
Ils détaillent les causes qu'ils estiment à l'origine de ce recul, avec notamment les taux de croissance peu importants du port du Havre et la perception négative qu'en ont « plusieurs acteurs responsables des ports à l'échelle mondiale, tels les armateurs ». Ils mettent en cause « une certaine inefficacité », « des relations sociales difficiles », « un manque relatif de concurrence » et des « liaisons limitées avec l'arrière-pays par train et barge fluviale ». Et ils alertent les places portuaires françaises sur la future exacerbation de la concurrence avec les ports belges et néerlandais liés à l'ouverture du canal Seine Nord Europe en 2020.
Ils notent néanmoins que la position des ports de l'axe Seine s'est « probablement » améliorée à la suite du développement de Port 2000 au Havre et au vote de la réforme portuaire. Ils préconisent également de poursuivre le développement de « l'esprit commercial et la concurrence pour permettre une recherche active des marchés et des hinterlands » entre les ports de l'axe sénan, y compris Paris pour transformer la Seine en porte du commerce international.

Port du Havre Port de Rouen Port de Caen