Divers
L'Ocean Viking débarque 215 rescapés à Messine

Actualité

L'Ocean Viking débarque 215 rescapés à Messine

Divers

Alors que des flambées de violences font rage autour de Tripoli, poussant encore davantage de personnes à fuir l'enfer libyen, l'Ocean Viking a pu débarquer dans le port italien de Messine 215 rescapés qu'il a sauvés lors de trois opérations au cours de la semaine. Le navire, opéré par SOS Méditerranée et Médecins Sans Frontières, avait quitté Marseille le 9 novembre dernier. Dans des conditions météo difficiles et des températures hivernales, dix jours plus tard, 95 personnes sont sauvées d'une embarcation pneumatique en détresse. Le lendemain, 30 personnes sont récupérées sur un petit bateau en fibre de verre. Enfin, le 21 novembre, ce sont 90 personnes qui ont été recueillies après 24 heures de recherche. Vendredi dernier, une femme enceinte de jumeaux et un homme blessé par balle ont été hélitreuillés vers Malte. Et hier dimanche, c'est le reste des 213 rescapés, parmi lesquels 4 femmes enceintes et 54 mineurs, qui ont pu être accueillis à Messine.
 
Comme les opérations de sauvetage se sont déroulées dans la zone de responsabilité du Centre conjoint de coordination des opérations de sauvetage libyen, Tripoli a été désigné comme port de débarquement pour les survivants. L'Ocean Viking a décliné, les ONG considérant qu'aucun port en Libye ne peut actuellement être considéré comme un lieu sûr. L'Ocean Viking a ensuite demandé aux autorités maritimes maltaises et italiennes d'attribuer un autre lieu sûr pour le débarquement des survivants. « La catastrophe humanitaire en cours en Libye et en Méditerranée incarne l'incapacité des États de l'UE à agir conformément aux principes et obligations humanitaires du droit international. Rien que ces derniers jours, au moins 440 personnes ont été interceptées par les garde-côtes libyens, qui sont financés par l'UE, et ont été renvoyées de force vers les conditions de violence et d'exploitation qui sont reconnues par l'UE », déclare Michael Fark, chef de mission recherche et sauvetage pour MSF. « Pendant ce temps, les corps de ceux qui n'ont pas pu être trouvés s'échouaient sur le rivage. Alors même que l'Ocean Viking attendait des instructions pour son débarquement, des rapports annonçaient un autre naufrage tragique au large de Lampedusa. Ce sont là les effets dévastateurs de leurs politiques que les dirigeants européens ne peuvent plus ignorer ».

 

Migrants | Actualité maritime des flux migratoires