Défense
L'ONERA et Naval Group testent l’autonomie décisionnelle des drones

Actualité

L'ONERA et Naval Group testent l’autonomie décisionnelle des drones

Défense

Le 22 mai, à Lorient, s’est déroulée une démonstration de fonctionnement autonome du drone de surface Remorina de SIREHNA, la filiale R&T de Naval Group. Intervenue lors des Naval Innovation Days, cette démonstration s’inscrivait dans le cadre des recherches conduites depuis 2016 avec l’ONERA autour de l’autonomie décisionnelle des drones. « La recherche sur les drones à l’ONERA vise à apporter des solutions techniques pour lever les verrous technologiques existants et l’autonomie décisionnelle répartie entre opérateurs, logiciels des centres opérateurs et logiciels des drones est un des axes porteurs des études en cours sur les drones. Les travaux visent donc à établir une feuille de route technologique pour le développement d’une architecture d’autonomie décisionnelle contrôlée pour les drones navals de surface et sous-marin tout en regardant la déclinaison possible sur des drones aériens », expliquent Naval Group et l’ONERA, qui ont d’ailleurs annoncé un renforcement de leur coopération dans ce domaine.

L’industriel, déjà bien avancé dans l’intégration de drones aériens (UAV) sur des bâtiments de surface (il travaille avec Airbus sur le programme SDAM) souhaite en effet accélérer l’émergence des drones sous-marins (UUV) et de surface (USV) dans son portefeuille de produits, afin d’étendre les capacités opérationnelles de ses navires et sous-marins. « Ce partenariat avec l’ONERA constitue une véritable opportunité pour disposer très rapidement de premières briques technologiques intégrables sur les drones et moyens d’essais de Naval Group ».

 

 

Le drone Remorina à Lorient le 22 mai (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le drone Remorina à Lorient le 22 mai (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Le 22 mai, le scénario opérationnel retenu pour la démonstration effectuée avec l’USV Remorina, était basé sur la replanification dynamique d’une patrouille de surveillance maritime et de protection de zone confrontée à des événements imprévus. On notera que le drone de SIREHNA est désormais capable de mettre en oeuvre un petit UAV permettant d'accroître ses capacités de surveillance, de détection et d'identication de menaces potentielles. La démonstration « a permis de montrer l’intérêt opérationnel d’un drone de surface dans une opération de ce type avec optimisation de la durée et de la couverture de la zone à surveiller. De plus au travers de cette démonstration, Naval Group et l’ONERA ont déployé une autonomie décisionnelle répartie entre le système de mission multi-drones I4drones de Naval Group installé au central opération et les logiciels du drone de surface Remorina. L’intégration d’algorithmes de l’ONERA dans l’architecture du drone de surface de Naval Group illustre le passage de la théorie à la pratique et renforce les synergies de coopération entre Naval Group et l’ONERA ».

 

Naval Group (ex-DCNS)