Marine Marchande
L'opération anti-piraterie Atalante reconduite pour deux ans

Actualité

L'opération anti-piraterie Atalante reconduite pour deux ans

Marine Marchande

Alors que l'OTAN vient d'annoncer la fin de son opération Ocean Shield, le Conseil de l'Union européenne a acté hier l'extension sur deux années supplémentaires, c'est à dire jusqu'au 31 décembre 2018, du mandat de l'opération Atalante. Elle disposera pour cela d'un budget d'un peu plus de 11 millions d'euros.

L'opération aéromaritime, première action militaire conjointe des Etats membres de l'UE, a été lancée en 2008 pour protéger le trafic commercial des attaques pirates au large de la Somalie. Depuis, les bâtiments et aéronefs des marines européennes se relaient dans le corridor de transit (IRTC) du golfe d'Aden et dans les zones alentours pour surveiller et parfois intervenir et interpeller des pirates. 

Atalante a également pour vocation l'accompagnement des convois humanitaires du programme alimentaire mondiale ainsi que la surveillance de la pêche au large des côtes somaliennes. 

Plusieurs alertes récentes, que ce soit une tentative d'attaque au large de la Somalie ou des actions hostiles au large du Yémen, ont rappelé que la région reste une zone très dangereuse pour le trafic maritime.

Actuellement, deux bâtiments sont engagés dans l'opération Atalante : la frégate néerlandaise Tromp et le patrouilleur espagnol Relámpago, qui sont régulièrement appuyés par des moyens aériens. 

 

 

 

Piraterie