Divers
L'opération de pompage de l'épave de la frégate Laplace menée à bien

Actualité

L'opération de pompage de l'épave de la frégate Laplace menée à bien

Divers

La nouvelle opération de pompage de l'épave de la frégate Laplace s'est déroulée du 13 au 17 septembre, en baie de la Fresnaye, dans les Côtes d'Armor. Le bâtiment de soutien et d'assistance à la dépollution Argonaute, la cellule antipollution de la base navale de Brest et le groupement des plongeurs démineurs de l'Atlantique, soit près de 35 personnes sous coordination du CEPPOL (centre d'expertises pratiques de lutte antipollution), ont été déployées afin de procéder au pompage des soutes de l'épave du Laplace, coulé depuis 60 ans. Au terme de cinq jours de travail, près de 90m³ de résidus de combustibles ont été aspirées de l'épave. Cette dernière continuera à faire l'objet d'une surveillance constante de la part du sémaphore de Saint-Cast pour la détection d'éventuelles irisations, précise la Marine nationale. Pour mémoire, 22 m3 de résidus de combustibles avaient déjà été pompés l'an dernier, à la même époque.
Ancien destroyer américain construit en 1942 sous le nom d'USS Lorain et vendu cinq ans plus tard à la France, le Laplace avait été reconverti en frégate météorologique par la Marine nationale. Le 16 septembre 1950, alors qu'il se mettait à l'abri d'une tempête en baie de la Fresnaye, le bâtiment sauta sur une mine allemande. Le naufrage provoqua la mort de 51 membres d'équipage.

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française