Défense
Lorient ambitionne de construire une frégate en 30 mois et une corvette en 20

Actualité

Lorient ambitionne de construire une frégate en 30 mois et une corvette en 20

Défense

Plus de 15 ans après la dernière grande vague de modernisation de son site morbihannais pour les besoins du programme FREMM, Naval Group a lancé un nouveau plan d’investissement majeur à Lorient. « Nous avons toujours maintenu des investissements réguliers dans notre outil industriel, de l’ordre de 5 millions d’euros par an jusqu’en 2017. Mais il s’agissait surtout de MCO (maintien en condition opérationnelle, terme employé habituellement pour l’entretien des bateaux gris, ndlr). Là, nous allons mener en quatre ans, de 2018 à 2021, 40 millions d’euros d’investissements. Le mot d’ordre est investir pour conquérir », explique Laurent Moser, directeur du site Naval Group de Lorient.

 

Laurent Moser (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Laurent Moser (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Cette modernisation a commencé à se matérialiser avec la création d’un nouveau plateau collaboratif réunissant toutes les équipes de conception et d’industrialisation des futures frégates de défense et d’intervention (FDI, ex-FTI). « Mais le gros de nos investissements va dans l’amélioration de la compétitivité, ce qui passe par la capacité à construire plus vite. Cela représente un avantage compétitif et économique important, car on peut répondre plus rapidement aux besoins des clients ou avec des préavis plus faibles et, dans le même temps, nos frais fixes sont mieux amortis. Alors que nous réalisions les FREMM en 48 mois, nous allons faire les FDI en 38 mois et notre objectif est de descendre à 30 mois pour la réalisation d’une frégate ». Pour les corvettes, l’autre spécialité du site Naval Group de Lorient, l’objectif est aussi ambitieux puisqu’il s’agit de les sortir en seulement 20 mois, contre 28 pour la première unité de la famille Gowind, l’Elfateh, livrée à la marine égyptienne en septembre 2017.

 

Blocs de la FREMM DA Lorraine en septembre 2018 (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Blocs de la FREMM DA Lorraine en septembre 2018 (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Blocs de la FREMM DA Lorraine en avril (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Blocs de la FREMM DA Lorraine en avril (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Pour y parvenir, Lorient réorganise son outil industriel, en faisant de son atelier de panneaux-plans en ligne de production plus efficiente. « Aujourd’hui nous pré-armons les blocs constituant les coques. Demain, le pré-armement sera poussé au maximum dès les panneaux-plans. », précise Laurent Moser. L’établissement se reconfigure aussi pour mieux utiliser ses espaces. Ainsi, à partir de la frégate multi-missions Alsace, mise à l’eau en avril et qui est la première des deux FREMM à capacités de défense

Naval Group | Actualité industrie navale de défense