Construction Navale
Lorient : La navale civile a le vent en poupe
ABONNÉS

Actualité

Lorient : La navale civile a le vent en poupe

Construction Navale

Avec une hausse continue de l’activité, les entreprises de la navale civile lorientaise commencent à se sentir à l’étroit sur l’anneau de Keroman. Après l’ouverture d’une nouvelle zone rive gauche il y a deux ans, Région Bretagne et syndicat mixte du port de Keroman multiplient les investissements sur l’aire de réparation navale lorientaise. Dans la foulée, les entreprises investissent aussi : AML dans de nouveaux locaux, CDK technologies dans un atelier supplémentaire.

Les « cathédrales » réhabilitées. Partie intégrante du patrimoine militaire lorientais, les deux dom-bunkers du slipway ont été construits par les Allemands dans les années 40. Communément dénommés (nefs) cathédrales ouest et est, ils s’apprêtent tous les deux à bénéficier d’une mise aux normes pour accueillir de nouvelles activités. Leurs dimensions - 84 mètres de long, 16 mètres de large et 25 mètres de haut - sont un atout pour la réparation navale.

La cathédrale ouest, côté Lorient La Base, auparavant utilisée par l’entreprise Timolor, va ainsi bénéficier de travaux d’étanchéité. Les anciens bureaux vont être démolis. L’isolation, l’éclairage et les aérations mises aux normes. Et le rail, démonté, permettant un accès en pente douce. « Les professionnels pourront en disposer pour mener des chantiers à l’abri comme des travaux de peinture par exemple », indique Benoît Jaffré, directeur de la Sem Keroman.

Dans la cathédrale est, côté port de pêche, les planchers vont être remis à niveau. C’est là que le nouveau chariot automoteur dont va se doter le port sera « garé ». Deux tiers de l’espace seront réservés au stockage des contenants saisonniers du port de pêche.

Foncier adapté. Les 7 000 m2 de terre-plein situés entre les Ateliers mécaniques lorientais et Piriou Naval Services, aujourd’hui en friche, vont être aménagés pour accroître la surface de l’anneau de Keroman (7 ha). Une chaussée lourde surélevée permettra d’y stocker des navires, type bateaux de plaisance ou à passagers, lors de leurs arrêts techniques.

Dans la continuité de la cathédrale ouest, 8 000 m2 de bâtiments (ex-Timolor) vont être démolis. « Le port aura ainsi du foncier supplémentaire à proposer aux entreprises liées à la construction réparation navale intéressées », indique Benoît Jaffré. De la peinture à l’hydraulique, en passant par la mécanique, la chaudronnerie ou l’électronique, une cinquantaine d’entreprises utilisent aujourd’hui l’anneau de Keroman pour leurs chantiers.

Un « mille-pattes » tout terrain. Cette démolition va aussi dégager « une liaison directe entre le slipway et Lorient La Base », ajoute Patrice Le Fel, président de l’Interprofession du port de Lorient. Liaison qui pourra emprunter le nouveau chariot automoteur attendu à Keroman. Ce « mille-pattes » d’une capacité de 450 tonnes pourra ainsi circuler sur toute la zone portuaire. Les professionnels espèrent même un jour « une liaison avec le port de commerce ».

Ce nouvel équipement est attendu très prochainement sur l’anneau. Il pourra circuler sur la future zone de stockage et entrer directement dans la cathédrale ouest. La manutention ne s’en trouvera que facilitée.

Un article de la rédaction du Télégramme

 

Port de Lorient