Vie Portuaire
Lorient : la réparation navale civile dans les starting-blocks

Actualité

Lorient : la réparation navale civile dans les starting-blocks

Vie Portuaire

170 mètres de long, 28 mètres de large au radier, 36 mètres en haut, 6 mètres de tirant d’eau. Le bassin 2 du site de DCNS de Lorient a été mis en service en 1756, à peine 50 ans après le tout premier bassin ayant construit la première génération de bâtiments de guerre le long du Scorff. Ce n’est que bien plus tard que le bassin 3, qui accueille actuellement les frégates multi-missions, a pris sa suite. « C’est un très bel outil, qui même s’il est inoccupé, reste entretenu par DCNS », explique Patrice le Fel, président de l’Interprofession du Port de Lorient (IPL). Une interprofession, créée en 2011, qui regroupe 26 entreprises de la filière navale de la place lorientaise. « Nous avons tous les corps de métier de la réparation navale, de la manutention à l’électronique, en passant par la chaudronnerie ou la peinture. En tout nous représentons 1000 salariés ».

 

Le bassin 2 est le plus à droite dans l'enceinte de DCNS (

Le bassin 2 est le plus à droite dans l'enceinte de DCNS (© AUDELOR)

 

Compléter l’offre de manutention lorientaise

 

 

La jeune IPL a de l’ambition pour Lorient. « Nous avons

Port de Lorient