Histoire Navale
Lorient : Naval Group célèbre le centenaire de sa forme de construction

Focus

Lorient : Naval Group célèbre le centenaire de sa forme de construction

Histoire Navale
Défense

Des croiseurs de l’entre-deux guerre à aux dernières frégates et corvettes produites pour la Marine nationale et l’export, en passant par des sous-marins, contre-torpilleurs, paquebots mixtes et autres cargos… la forme de construction couverte du chantier Naval Group de Lorient a assemblé 117 navires depuis sa livraison, il y a tout juste un siècle.

 

Avril 2019: mise à l'eau de l'Alsace, 117ème navire réalisé dans la forme couverte (© NAVAL GROUP)

Avril 2019: mise à l'eau de l'Alsace, 117ème navire réalisé dans la forme couverte (© NAVAL GROUP)

 

Il s’agit à l’époque de compléter et surtout moderniser les moyens de l’arsenal morbihannais. Celui-ci a été fondé au XVIIème siècle dans le sillage de la Compagnie des Indes orientales et de la Compagnie des Indes occidentales, dont l’activité donne naissance au port et à la ville de Lorient. Alors que trois formes de radoub sont disponibles sur la rive droite du Scorff, il est décidé en juillet 1911 de développer sur la rive gauche un nouveau pôle industriel avec, en premier lieu, la transformation de la Fosse aux mâts (plan d’eau datant de 1818 et servant alors au stockage des troncs destinés à réaliser les mâts des vaisseaux et frégates) en forme de construction couverte. Plus grande structure de ce type en France (et même pendant longtemps d’Europe), elle mesurera 245 mètres de long pour 51 mètres de large, avec une écluse d’entrée de 36 mètres. Quelques 32 piliers soutiendront la structure métallique de ce hangar géant et la charpente de son toit, ainsi que les ponts roulants. Il faudra en outre draguer et désenrocher la rivière qui se jette dans la rade de Lorient pour garantir l’accès à la nouvelle infrastructure, dont on notera qu'administrativement elle ne se trouve pas sur le territoire de la ville de Lorient mais sur la commune voisine de Lanester. 

Lancement des travaux peu avant la guerre

Comme le rappelle le livre du Club culturel et artistique de la Défense, « Arsenal de Lorient Construction de la grande forme 1912-1923 », publié en 1995 et qui retrace l’histoire de cet ouvrage, le marché est passé à l’entreprise Bonnardel et Léonard peu avant le premier conflit mondial, en août 1913, et débute le mois suivant. Plus de 230 ouvriers, dont 17 femmes, travaillent sur ce chantier de très grande ampleur pour l’époque. Il est prévu qu’il soit réalisé en

Naval Group | Actualité industrie navale de défense Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française