Défense
Lorient : Naval Group va mettre sur cale sa seconde Gowind
ABONNÉS

Actualité

Lorient : Naval Group va mettre sur cale sa seconde Gowind

Défense

Un peu plus de trois ans après la livraison de l’Elfateh à la marine égyptienne, en septembre 2017, le site Naval Group de Lorient va prochainement mettre sur cale sa seconde corvette du type Gowind. Qui sera rapidement suivie par une troisième, les deux bâtiments allant être assemblés ensemble dans la forme de construction couverte du chantier morbihannais. Celle-ci a en effet été libérée le 13 novembre suite à la mise à l'eau de la Lorraine, ultime frégate multi-missions (FREMM) produite par le site, désormais en achèvement à flot. En attendant les futures frégates de défense et d’intervention (FDI), c’est donc le retour des Gowind, dont les dix premiers exemplaires ont été vendus à la Malaisie (6 unités) et à l’Egypte (4 unités), seule la tête de série égyptienne ayant été réalisée en France, les autres étant construits en transfert de technologie.  

Un contrat annoncé fin 2017

Ces deux nouvelles Gowind ont été commandées par les Emirats Arabes Unis, leur réalisation demeurant très discrète du fait de la volonté de ce pays qui ne souhaite pas communiquer sur le programme. L’accord pour la construction à Lorient de deux corvettes, le contrat comportant une option pour deux unités supplémentaires, a été conclu en novembre 2017, en marge d’une visite d’Emmanuel Macron à Abu Dhabi. Les options n’ont selon nos informations pas encore été confirmées. Si c’est le cas,

Naval Group | Actualité industrie navale de défense