Marine Marchande
Lorient : Une nouvelle base pour des services et opérations maritimes

Actualité

Lorient : Une nouvelle base pour des services et opérations maritimes

Marine Marchande

Tout est parti de CGG, le groupe français spécialisé dans la sismique, qui, en 2015, a positionné deux de ses workboats, de petites vedettes d’intervention de 10 mètres, dans une alvéole de la base de sous-marins de Lorient. Hervé Allaire et Thierry Thoraval, fondateurs en 2016 de la société Ship As A Service, se rapprochent rapidement de la compagnie pour proposer leurs services. Anciens marins, l’un dans la Royale, l’autre dans la marine marchande, ils proposent une prestation de guichet unique de services maritimes et d’assistance technique pour les sociétés voulant intervenir en mer sans forcément avoir une expertise maritime.

« Nous concevons, coordonnons et réalisons tout types d’opérations maritimes : de l’acquisitions de données, de la recherche et développement, des campagnes pour les énergies marines renouvelables, de la mise en service de navires à la sortie de chantier », explique Hervé Allaire.

 

(DROITS RESERVES)

(DROITS RESERVES)

 

Dans le cas de CGG, Ship As A Service a conçu des scenarii d’exploitation et d’intervention sur les streamers, ces flûtes d’acquisition sismique trainées par les gros navires. « Cela a permis à CGG de modéliser ces entraînements de workboats sans devoir utiliser un gros navire sismique ». La coopération se passant bien, les dirigeants de Ship as a Service se disent que la base de CGG pourrait servir à d’autres clients, quand elle n’est pas utilisée par son usager principal. La localisation lorientaise, avec un accès océanique rapide et un tissu naval et industriel particulièrement fourni, a en effet séduit plusieurs clients, armateurs, chantiers, bureau d’études ou encore opérateurs EMR. « Nous venons donc de signer un accord de coopération avec CGG et nous avons déjà un autre client qui souhaite utiliser les infrastructures ». Ship As A Service imagine beaucoup de possibilités pour cette nouvelle base lorientaise, « notamment des ateliers pour préparer des bateaux, les équiper avec le matériel scientifique ou d’acquisition avant les campagnes... »

 

Port de Lorient