Croisières et Voyages
Louis Cruises : L'Emerald et le Sapphire toujours désarmés

Actualité

Louis Cruises : L'Emerald et le Sapphire toujours désarmés

Croisières et Voyages

La compagnie grecque Louis Cruise n'exploite actuellement que cinq de ses sept navires. Les Sapphire et Emerald sont, en effet, toujours désarmés. Ces deux petits paquebots n'ont pas de problème technique particulier mais, leur conception étant ancienne, les coûts d'exploitation sont élevés. « Ils sont notamment très gourmands en carburant », explique-t-on au sein de Louis Cruises. De plus, ces bateaux nécessiteraient des travaux dans le cadre de la nouvelle règlementation SOLAS 2010. Par conséquent, l'armateur a décidé de ne pas les utiliser pour le moment et de concentrer son offre sur ses cinq autres navires, les Louis Cristal, Louis Majesty, Coral, Orient Queen et Calypso. Quant au Sapphire et à l'Emerald, deux monuments historique de la croisière, même si aucune décision n'est encore annoncée quant à leur avenir, il est fort probable que la compagnie cherche à s'en séparer.

Le Sapphire   (© : LOUIS CRUISES)
Le Sapphire (© : LOUIS CRUISES)

Lancé à Trieste en 1965, le Sapphire est entré en service en 1967 sous le nom d'Italia puis Princess Italia, devenant l'un des premiers navires, si ce n'est le premier, à ne faire dès l'origine que de la croisière. Exploité durant 10 ans par la compagnie Crociere d'Oltremare, il a été transféré en 1977 chez Costa Croisières et fut aussi, par charterisation, exploité pour les débuts de Princess Cruises, effectuant alors la première croisière en Alaska, avant d'être cédé en 1983 à Ocean Cruise Line, où il fut rebaptisé Ocean Princess. Exploité sous ce nom par la compagnie française Paquet, il manqua d'être perdu après un échouement près de Belem, au Brésil. Mais il fut finalement renfloué et changea de nouveau de propriétaire. Après un bref passage chez Sunshine Cruise Line sous le nom de Sea Prince entre 1993 et 1995, il a été acquis par Louis Cruises, qui l'a baptisé Sapphire à partir de 1996. Ce navire fut notamment l'instrument principal de CroisiFrance, filiale de Louis dans l'Hexagone. Long de 149 mètres pour une largeur de 21.5 mètres, ce navire compte 288 cabines et peut accueillir 680 passagers.

L'Emerald   (© : LOUIS CRUISES)
L'Emerald (© : LOUIS CRUISES)

Encore plus ancien, l'Emerald a, quant à lui, été construit en 1958 aux Etats-Unis pour le compte de la compagnie Grace Lines. Il s'appelait alors Santa Rosa. Désarmé en 1971, le navire fut vendu à Vintoro Corporation en 1976 et rebaptisé Samos Sky. Puis, en 1990, il arriva en Grèce. Profondément modernisé, l'ancien liner repris du service en 1992 sous le nom de Regent Rainbow, pour le compte de Regency Cruises. Après la faillite de cette compagnie, il fut finalement repris par Louis Cruises en 1997 et rebaptisé Emerald. Long de 182.7 mètres pour une largeur de 25.6 mètres, ce paquebot compte 500 cabines et affiche une capacité maximale de 1200 passagers.

L'Emerald   (© : LOUIS CRUISES)
L'Emerald (© : LOUIS CRUISES)

Celestyal Cruises | Toute l'actualité de la compagnie de croisière chypriote