Marine Marchande

Actualité

Louis Dreyfus Armateurs quitte le port de Calcutta

Marine Marchande

Grosse tension dans le terminal de Haldia, dans le port indien de Calcutta. La société de gestion du terminal charbonnier ABG-LDA, créée en juillet 2009 par le groupe français Louis Dreyfus Armateurs et la société indienne de logistique ABG, a décidé de se retirer de la place portuaire. Gurpreet Malhi, directeur général d'ABG-LDA, cité par le quotidien Les Echos indique que "nous sommes clairement confrontés à une situation criminelle". La société serait, selon lui, confrontée "à la connivence des autorités portuaires, des partis politiques locaux et d'intérêts particuliers" depuis qu'elle a commencé à exploiter il y a deux ans deux quais à Haldia, après les avoir complètement modernisés. Selon les Echos, cela se traduit par l'attribution à ABG-LDA de quantités de marchandises très insuffisantes. D'où des pertes chroniques, qui ont contraint la société à licencier en septembre 275 de ses 650 employés.

 
 
La stratégie indienne de LDA n'est pas remise en cause
 
 
Il semblerait que le climat soit également délétère et violent, notamment à l'égard des cadres de la sociét et de leurs familles. Tout ceci a amené ABG-LDA qu'il était "impossible de travailler dans un environnement où les autorités responsables d'assurer le maintien de la loi et de l'ordre (...) y ont ouvertement renoncé". "Notre concurrent sur le port est Ripley, une société appartenant à un parlementaire membre du parti de Mamata Banerjee, Premier ministre du Bengale occidental", a expliqué au journal Edouard Louis-Dreyfus, directeur général de LDA. Ce départ du port de Calcutta "ne remet pas en cause notre stratégie en Inde", a-t-il précisé. "Dans les trois autres ports où nous sommes actifs, les opérations se déroulent normalement avec le soutien des autorités locales". "L'Inde demeure un axe de développement", a-t-il poursuivi. ABG-LDA est également présente dans les ports de Visag, Mangalore et Paradip.
 

Louis Dreyfus Armateurs