Marine Marchande
Louis Dreyfus Armateurs s'offre le Néerlandais Fairmount Marine

Actualité

Louis Dreyfus Armateurs s'offre le Néerlandais Fairmount Marine

Marine Marchande

Après de longues négociations ces derniers mois, Louis Dreyfus Armateurs a conclu hier l'acquisition du groupe néerlandais Fairmount Marine BV, basé à Rotterdam. L'opération, d'un montant de plusieurs dizaines de millions d'euros, permet à LDA de se renforcer dans les services à l'offshore. Spécialiste du remorquage en haute mer, Fairmount dispose de deux barges et huit remorqueurs, dont cinq de grande puissance et très récents, puisque livrés entre 2005 et 2007. D'une longueur de 75 mètres, les FM Sherpa, Summit, Alpine, Glacier et Expedition ont une traction au point fixe de 206 tonnes. Le FM Expedition vient tout juste de rentrer en service. Fairmount possède également des barges semi-submersibles, capables de mettre à sec des plateformes pétrolières : Le FM Fjord, transformé en 2006, de 164 mètres et 38.000 tonnes ; le FM Fjell, également transformé l'année dernière et mesurant 146 mètres pour 29.400 tonnes. Une troisième barge, la Gavea Lifter, de 199 mètres et 50.000 tonnes, est opérée depuis deux ans avec Louis Dreyfus Armateurs.

Deux ans de coopération avec la Gavea Lifter

Les relations entre LDA et Fairmount datent de 2003. A l'époque, l'armement français s'était rapproché du professionnel hollandais du remorquage en vue de décrocher le marché des nouveaux remorqueurs de haute mer affrétés par la Marine nationale. Le contrat sera finalement remporté par BOURBON, qui fera construire les Abeille Bourbon et Liberté. Deux ans plus tard, les deux groupes se sont de nouveau alliés, cette fois dans le secteur très lucratif de l'entretien des plateformes pétrolières. Fairmount était alors à la recherche d'un partenaire financier pour acquérir la Gavea Lifter. Convaincu par le projet, LDA a dépensé 10 millions de dollars pour le rachat de cet ancien VLCC reconverti en barge. Les deux armements ont alors créé une joint venture, LDA disposant du dry dock et Fairmount de puissants remorqueurs. Opérée au large du Brésil et dans le golfe du Mexique, la Gavea Lifter s'est avérée être un investissement très intéressant : « Au travers de cette activité en commun, nous nous sommes rendus compte qu'il y avait une très belle opportunité d'acquisition », explique-t-on chez LDA. Les négociations ont donc débuté avec Henk J. van den Berg, qui a fondé Fairmount il a plus de 30 ans.

Louis Dreyfus Armateurs : Un empire très diversifié

Avec le rachat de Fairmount, Louis Dreyfus Armateurs fait donc une percée dans les services à l'offshore, un secteur très rentable mais nécessitant des moyens spécialisés et un important savoir-faire : « La compétence des équipes de Fairmount Marine et la modernité de ses navires permettent aujourd'hui à l'entreprise de répondre au mieux aux attentes du marché. En s'adossant à Louis Dreyfus Armateurs, Fairmount dispose aujourd'hui de la puissance d'un groupe international pour poursuivre son développement », souligne LDA. L'armement français, fondé il y a 150 ans, s'est spécialisé dans les marchés de niches à forte valeur ajoutée. Ainsi, il opère aussi bien dans le vrac (Pierre LD, Jean LD...), que la pose de câbles sous-marins (Ile de Bréhat...), le transport de passagers (Norman Spirit), de gaz naturel liquéfié (Edouard LD) ou de tronçons d'Airbus (Ville de Bordeaux), sans oublier la recherche sismique (CGG Alizé). En tout, la compagnie aligne une trentaine d'unités, comprenant aussi des grues flottantes. De nombreux marchés sont opérés en partenariat. C'est le cas pour le câblage avec Alcatel, pour le GNL avec Gaz de France, pour la recherche sismique avec CGG Veritas ou encore avec Airbus pour le Ville de Bordeaux. LDA est une filiale du groupe Louis Dreyfus, société familiale fondée en 1851. Cinq générations ont construit un leader mondial spécialisé dans le négoce de matières premières agricoles et industrielles. Au fil du temps le groupe Louis Dreyfus s'est diversifié autour de plusieurs activités : le transport maritime (Louis Dreyfus Armateurs), la pétrochimie, les télécommunications (9 Cegetel), l'immobilier, le jus d'orange... Louis Dreyfus emploie aujourd'hui 12.000 personnes dans plus de 40 pays pour un chiffre d'affaires global de plus de 30 milliards de dollars.

Louis Dreyfus Armateurs