Marine Marchande

Actualité

Louis Dreyfus Armateurs va armer le Marion Dufresne

Une nouvelle page se tourne pour le Marion Dufresne : après 21 ans de gestion par la CGM, devenue CMA CGM, le navire propriété des Terres Australes et Antarctiques Françaises va désormais être armé par Louis Dreyfus Armateurs.

Il s’agit du résultat de l’appel d’offres lancé par les TAAF en juin 2016. Celui-ci portait sur la gestion technique, l’armement et la maintenance du navire et ce à compter du 2 mai 2017.  Dans les jours à venir, ce seront donc des officiers de LDA qui vont prendre le relais de l’état-major actuel. Le navire va bien entendu rester sous pavillon français.

Interrogée, CMA CGM ne souhaite « pas faire de commentaires sur le non-renouvellement de notre contrat d’armement du Marion Dufresne ». Toutefois, hier matin, un représentant du personnel de la compagnie se confiait sur le sujet : « c’est une grande déception car c’était une vitrine pour CMA CGM, un navire que nous armions depuis longtemps et aussi un bateau atypique et très intéressant puisque nous avions à bord non seulement des officiers français mais aussi des personnels d’exécution ». En tout, une trentaine de marins français est concernée. « La direction nous a assuré qu’il n’y aurait aucun problème pour reclasser les personnels au sein du groupe ».

Pour mémoire, les TAAF sont propriétaires du Marion Dufresne et l'utilisent pour le ravitaillement régulier - quatre fois par an - des bases australes (Crozet, Kerguelen, Saint-Paul-et-Amsterdam) et ponctuellement des îles Eparses. En dehors de ces rotations logistiques, le navire était jusqu’ici affrété par l'Institut polaire Paul Emile Victor, qui le met à disposition de missions scientifiques. A partir de 2018, ce sera l’Ifremer qui prendra la suite de l’IPEV.

Le navire a effectué un important chantier de jouvence en 2015, qui devrait permettre de prolonger son exploitation jusqu'en 2035.

 

TAAF CMA CGM Louis Dreyfus Armateurs