Marine Marchande
Louis Dreyfus prend livraison du Pierre LD

Actualité

Louis Dreyfus prend livraison du Pierre LD

Marine Marchande

Après le Jean LD au mois d’août, le groupe français a baptisé vendredi son nouveau vraquier, le Pierre LD. Ce navire, il faut le noter, est un bâtiment à double coque, qui répond donc aux recommandations de l’Organisation Maritime Internationale (OMI). Deuxième d’une série de trois bateaux commandés en 2003, le Pierre LD a été construit aux chantiers coréens Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering. Le vraquier, qui entre dans la catégorie Capesize, mesure 289 mètres de long pour 45 de large. Avec un port en lourd de 170.800 tonnes, son tirant d’eau atteint 17,80 mètres. Acteur important du transport de charbon et de minerais, Louis Dreyfus Armateurs a déboursé 48,5 millions d’euros pour chaque navire, qui battront pavillon français.

Donner l’exemple en matière de double coque

Pour LDA, l’utilisation de la double coque pour ses nouveaux vraquiers n’est pas un choix évident. Si les navires sont réputés plus robustes, cette conception limite la capacité de chargement et augmente légèrement le prix (3%). Certains experts restent également prudents quant au vieillissement de la structure. L’espace vide entre les deux coques doit en effet bénéficier d’un entretien particulier pour éviter la corrosion. Si l’OMI a réussi à imposer la double coque aux nouveaux pétroliers, elle n’est pas parvenue à étendre cette mesure aux vraquiers. Les armateurs sont donc libres de suivre, ou non, ses recommandations. Résultat, les progrès en la matière sont plutôt lents.

Louis Dreyfus Armateurs se dit fier de construire des bateaux répondants aux meilleures normes de sécurité mais déplore un manque de soutien des affréteurs qui privilégient avant tout les tarifs. La flotte modiale est toutefois en pleine mutation. Selon Barry Rogliano Salles, le tonnage des vraquiers de plus de 25 ans est de 10 millions de tonnes, contre 135 millions pour les moins de 10 ans. A ces chiffres, il convient d’ajouter les navires en construction, soit près de 70 millions de tonnes.

Louis Dreyfus Armateurs