Nautisme
Louis Vuitton Act 13 : De la casse et un coup double pour Alinghi

Actualité

Louis Vuitton Act 13 : De la casse et un coup double pour Alinghi

Nautisme

Hier, à l'issue de cette deuxième journée de régate en flotte, le bilan des avaries est lourd et les Class America pansent leurs plaies, à commencer par +39 Challenge qui démâte dans la deuxième manche, lors d'un passage de bouée très tendu. Le vent extrêmement instable sur le plan d'eau de Valencia hier a de plus bouleversé les résultats en offrant un dénouement rocambolesque dans la deuxième manche à quelques longueurs de l'arrivée. Alinghi sort grand vainqueur de ces deux courses et prend la tête du classement général provisoire, mais le Desafío Español et Mascalzone Latino - Capitalia font une entrée remarquée parmi les plus grands.
C'est sur la deuxième manche du jour que les événements se sont précipités. A la première marque au vent, les 12 Class America arrivent très groupés. Une situation délicate à négocier pour les équipages, avec deux groupes de bateaux, l'un bâbord amures, l'autre tribord, prioritaire. Peu après le croisement entre +39 Challenge et United Internet Team Germany, ITA 85 démâte brutalement et GER 89 abandonne sur avarie. C'est le choc pour l'équipage Italien de Iain Percy qui s'était donné tant de mal pour régler et tester son nouveau mât à la veille du coup d'envoi de l'Act 13.

Un sans faute pour le Defender

Le reste de la flotte est alors emmené par Alinghi jusqu'au deuxième passage de la bouée au vent où Chris Dickson et ses hommes, à bord de BMW ORACLE Racing réalisent un coup de maître en virant la bouée en tête au nez et à la barbe des Suisses. A quelques longueurs de l'arrivée, le vent s'écroule et vire à 180 degrés. La flotte se retrouve au près, mais sous spi, si bien que les Américains cassent leur tangon dans une risée. Les Class America doivent même tirer des bords pour passer la ligne d'arrivée, qui a plus des allures de ligne de départ ! A cette véritable loterie, c'est Alinghi qui tire le ticket gagnant en remportant sa seconde victoire de la journée. Les Suisses, un moment malmenés par les Américains, ont profité de l'expérience de Brad Butterworth à la tactique et ont su exploiter la moindre bascule. Ajoutez à cela un travail irréprochable dans les manoeuvres et une bonne vitesse du bateau et voilà le Defender qui s'échappe en tête du classement provisoire avec six points d'avance sur ses concurrents directs BMW ORACLE et Emirates Team New Zealand, moins réguliers dans leurs résultats.

Deux équipes qui montent

La surprise depuis deux jours vient de deux équipes méditerranéennes : le Desafío Español 2007 et Mascalzone Latino - Capitalia Team. Après une journée difficile mardi, les Espagnols sont revenus en force hier en signant deux podiums consécutifs, et ce malgré un départ volé dans la seconde manche. Les Italiens de Vasco Vascotto, très performants dans les bords de près, parviennent quant à eux à tenir tête aux plus grands et sont à égalité de points avec leurs compatriotes de Luna Rossa Challenge au général. Ces équipes montantes, aidées par des moyens à la hauteur de leurs ambitions, font partie des syndicats à deux bateaux et comptent bien continuer de flirter avec les premières places. Mais l'heure des comptes n'est pas encore venue. Avec trois ou quatre manches à courir aujourd'hui et demain, et des conditions météo toujours instables, ce dernier Acte de la 32e America's Cup peut encore réserver quelques sensations fortes.
Chez les Français, les résultats de la deuxième journée ne sont pas à la hauteur des espérances. Areva Challenge termine 10e et 8e des deux manches du jour, mais l'équipage reste positif et préfère prendre du recul face à ce manque de réussite.
Au général, Alinghi (SUI 91) est en tête, suivi de BMW ORACLE Racing (USA 87) Emirates Team New Zealand (NZL 84).

America's Cup