Energies Marines
L’UE approuve un projet d’hydroliennes en Manche de 46.8 millions d’euros

Actualité

L’UE approuve un projet d’hydroliennes en Manche de 46.8 millions d’euros

Energies Marines

Le Programme européen Interreg France-Angleterre a annoncé avoir approuvé un projet de 46.8 millions d’euros pour l’installation d’hydroliennes en Manche. Baptisé TIGER (Tidal Stream Industry Energiser), il « change la donne dans le secteur des énergies hydroliennes au niveau européen », se félicite Interreg, qui a été mis en place pour encourager le développement économique entre le sud du Royaume-Uni et le nord de la France. « Il permettra de développer des turbines submergées au large des côtes pour exploiter l’énergie des courants des marées pour ensuite être convertie en électricité. » Sur les 46.8 millions d’euros, 28 millions sont mis sur la table par le Feder (fonds européen de développement régional).

Le projet est conduit par Offshore Renewable Energy (ORE) Catapult depuis Hayle, en Cornouailles. Mais il regroupe, en tout 19 partenaires en Angleterre et en France. Côté français, on trouve EDF, Normandie Hydroliennes, SEENEOH, Bretagne Developpement Innovation, CMN, Hydroquest, MorbihanHydroEnergies SASU, les universités de Caen, Le Havre et de Bretagne Sud. Côté Britannique, il rassemble, en plus d’ORE, les universités d’Exeter, Plymouth et Manchester, Cambrian Offshore South West, TRIDENT Renewable Energy Systems, Orbital Marine Power et l’European Marine Energy Centre (EMEC). Le Suédois Minesto AB est aussi associé.

Le projet vise à « stimuler la croissance dans le domaine des énergies hydroliennes » en développant la capacité de sites en Manche et autour allant jusqu’à 8 MW. TIGER doit démontrer « la rentabilité économique de l’énergie hydrolienne afin que celle-ci puisse rentrer dans le bouquet énergétique de l’Angleterre et de la France, en exploitant l’économie d’échelle via une production en masse et le déploiement sur plusieurs dispositifs ». Il s’agit d’aider l’industrie à réduire ses coûts de production pour l’hydrolien en passant de 300 euros MW/h actuels à 150 euros MW/h en 2025. L’UE souhaite atteindre les 100€/MWh pour 2030. Le programme Interreg évalue la capacité totale de l’hydrolien en Manche à presque les 4 GW. Assez pour alimenter 3 millions de foyers.