Défense
L’US Navy commande 9 destroyers du type Arleigh Burke

Actualité

L’US Navy commande 9 destroyers du type Arleigh Burke

Défense

Les chantiers Bath Iron Works (General Dynamics) et Huntington Ingalls Industries ont décroché deux importants contrats portant sur la réalisation de 9 nouveaux destroyers lance-missiles du type Arleigh Burke. BIW réalisera, pour un montant de 2.84 milliards de dollars, quatre bâtiments, le premier étant inscrit à l’année fiscale 2013 et les autres entre 2015 et 2017, à raison d’une unité par an. HHI, de son côté, s’est vu confier la réalisation de cinq destroyers, pour un montant de 3.33 milliards de dollars, avec la notification d’un bâtiment sur chacune des années fiscales allant de 2013 à 2017. L’US Navy est, par ailleurs, toujours en discussion avec le Congrès américain afin d’obtenir les crédits nécessaires à la commande d’une dixième unité.

 

 

Destroyer du type Arleigh Burke Flight IIA (© US NAVY)

Destroyer du type Arleigh Burke Flight IIA (© US NAVY)

 

 

Les nouveaux destroyers seront du type Arleigh Burke Flight IIA, identiques aux derniers bâtiments mis en service, mais avec des améliorations, qui comprendront notamment une extension de leurs capacités de défense aérienne. Pour mémoire, les Arleigh Burke Flight IIA sont des navires de 155.3 mètres de long affichant un déplacement de 9200 tonnes en charge. Capables d’atteindre la vitesse de 32 nœuds et armés par un équipage de 308 marins, ils disposent de 96 cellules de lancement vertical pour missiles SM-2 MR, SM-3, ESSM et Tomahawk, une tourelle de 127mm, un à deux systèmes multitubes Phalanx, deux canons de 25mm et six tubes lance-torpilles. Ils peuvent, en outre, embarquer deux hélicoptères.

Pour l’heure, 62 destroyers du type Arleigh Burke sont en service, soit 28 du type Flight I, mis en service entre 1991 et 1999, et 34 du type Flight IIA (depuis 2000), le dernier, l’USS Michael M. Murphy, étant entré en service en octobre 2012. Trois autres sont en construction pour une livraison en 2016 et six supplémentaires ont été commandés pour prendre la suite. Vont donc s’y ajouter les 9 nouvelles unités annoncées hier, pour un total, logiquement, de 75 bâtiments.

 

 

(© US NAVY)

(© US NAVY)

 

 

Et la série ne va pas s’arrêter là puisque la marine américaine travaille déjà sur la version suivante, le Flight III, dont le premier exemplaire doit être inscrit sur l’année fiscale 2016. Quelques 22 unités de ce type sont prévues d’ici 2030. Par rapport à leurs aînés, ils intégreront des évolutions majeures, comme l’intégration du nouveau système AMDR (Air and Missile Defense Radar), qui remplacera le système Aegis avec son radar SPY-1D. Ils offriront par ailleurs une puissance électrique nettement supérieure.   

US Navy / USCG