Défense
L'US Navy nomme ses nouveaux LCS

Actualité

L'US Navy nomme ses nouveaux LCS

Défense

La marine américaine a choisi des noms de baptême pour ses nouveaux Littoral Combat Ships (LCS). Pour l'heure, 24 bâtiments ont été commandés à deux consortiums, qui réalisent chacun 12 exemplaires de leur propre modèle. Le premier à avoir été livré à l'US Navy fut l'USS Freedom (LCS 1), en 2009. Conçu par Lockheed Martin et Fincantieri Marine Group, ce navire de 115 mètres affiche un déplacement de plus de 3000 tonnes en charge. Doté de deux turbines à gaz Rolls-Royce MT30 et de quatre hydrojets Kamewa, il peut atteindre 45 noeuds et dispose, côté armement, d'une tourelle de 57mm, un système surface-air RAM et de l'artillerie légère. Grâce à l'embarquement de modules interchangeables, le bâtiment peut être configuré pour la lutte anti-sous-marine en eaux côtières ou la lutte antinavire. Il compte en outre un hangar pour un hélicoptère ou des drones, ainsi qu'un dispositif de mise à l'eau d'embarcations rapides par le tableau arrière. Son premier sistership, l'USS Fort Worth (LCS 3), a été mis à flot au chantier FMG Marinette Marine (Wisconsin) en décembre dernier. Son admission au service actif est prévue début 2012. Suite à la décision de commander 20 nouvelles unités (dont 10 de ce modèle), la marine américaine a retenu, pour les deux prochains sisterships du Freedom, les noms de Milwaukee (LCS 5) et Detroit (LCS 7), qui devraient être livrés vers 2014 et 2015.

L'USS Independence  (© : GENERAL DYNAMICS)
L'USS Independence (© : GENERAL DYNAMICS)

Dans le même temps, un autre modèle de LCS complètement différent est lui aussi en production. Ce concept est porté par General Dynamics, Austal et BIW. Le prototype, baptisé USS Independence (LCS 2), a été livré en 2009. Ce trimaran en aluminium affiche une longueur de 127.2 mètres et un déplacement de 2800 tonnes. Capable d'atteindre une cinquantaine de noeuds grâce à deux turbines à gaz GE LM2500 et quatre hydrojets, il dispose d'un hangar pour deux hélicoptères Seahawk ou trois drones ; ainsi que d'un radier pour mise à l'eau d'embarcations rapides. Son armement de base consiste en une tourelle de 57mm, un système surface-air Sea RAM et quatre mitrailleuses de 12.7mm. Comme le Freedom, des conteneurs permettent d'embarquer des équipements supplémentaires suivant les missions confiées au bâtiment. Après avoir réalisé l'USS Independence, le chantier Austal de Mobile (Alabama) a d'abord reçu la commande d'un second navire, qui sera baptisé USS Coronado (LCS 4) et est en cours de construction. Puis, comme son concurrent, il s'est vu notifier une nouvelle tranche de 10 unités dont les deux premières s'appelleront USS Jackson (LCS 6) et USS Montgomery (LCS 8), tous livrables avant la fin 2015.
En tout, la marine américaine prévoit de se doter de 55 LCS afin de remplacer les frégates du type O.H. Perry (FFG 7) et disposer de plateformes spécialement conçues pour les opérations en zones littorales.

US Navy / USCG