Défense
L'US Navy quitte le théâtre irakien

Actualité

L'US Navy quitte le théâtre irakien

Défense

Près de 9 ans après l'intervention contre le régime de Saddam Hussein, l'armée américaine a officiellement cessé ses opérations en Irak le 18 décembre, avec le retrait des dernières unités combattantes présentes dans le pays. Dans le golfe Persique, l'US Navy a fait de même. Le 18 décembre, une dernière mission de surveillance a été effectuée au dessus de l'Irak par un avion de guet aérien E-2C Hawkeye, catapulté depuis le porte-avions USS John C. Stennis. Après deux décennies d'intervention en Irak, où elle a joué un rôle majeur avec ses porte-avions et ses bâtiments dotés de missiles de croisière, la marine américaine, qui a réalisé à elle seule 70% des frappes aériennes lors de la guerre d'Irak en 2003, a quitté ce théâtre d'opérations. Les moyens aéronavals américains demeurent néanmoins présents dans la région, afin notamment de maintenir la pression sur l'Iran et de poursuivre les opérations au profit des troupes terrestres en Afghanistan, où le retrait progressif de l'armée américaine, présente sur place depuis 2001, a débuté.

Catapultage du dernier avion sur l'Irak, le 18 décembre (© : US NAVY)
Catapultage du dernier avion sur l'Irak, le 18 décembre (© : US NAVY)

US Navy / USCG