Disp POPIN non abonne!
Défense

Actualité

L’US Navy va renforcer la furtivité des Arleigh Burke

Défense

Faire passer un bâtiment de 9000 tonnes pour un petit bateau de pêche. C’est l’objectif de l’importante modernisation dont va bénéficier le destroyer lance-missiles américain USS Wayne E. Warner. A l’issue d’un déploiement de 7 mois dans le Pacifique, le DDG 108 va passer en cale sèche et bénéficier d’une modernisation destinée, notamment, à améliorer significativement sa furtivité face aux moyens de détection adverses. Les travaux vont permettre de réduire la surface équivalente radar du destroyer, en jouant notamment sur la furtivité de la superstructure et des équipements qu’elle supporte. L’US Navy évoque l’emploi de matériaux absorbant les ondes radar, mais aussi de modification de design et d’angles sur certains éléments.

En dehors de ces travaux de furtivité, le bâtiment bénéficiera d’une modernisation de différents systèmes, notamment son sonar de coque (AN/SQQ-89), son système de combat ou encore le dispositif de manutention et de stockage de l’armement.

 

Le Wayne E. Meyer (© US NAVY)

Le Wayne E. Meyer (© US NAVY)

 

56ème destroyer du type Arleigh Burke, l’USS Wayne E. Meyer a été mis en service en octobre 2009. Long de 155.3 mètres de long pour 20.4 mètres de large, ce bâtiment de 9217 tonnes en charge est armé par un équipage de 356 marins et peut atteindre la vitesse de 32 nœuds.

Il dispose de 32 cellules de lancement vertical à l'avant et de 64 autres à l'arrière, soit une capacité de 96 missiles (SM-2-MR, SM-6, ESSM RIM, Tomahawk, Asroc). S'ajoutent à cela une tourelle de 127 mm, deux systèmes multitubes Phalanx, deux canons de 25 mm, quatre mitrailleuses de 12.7 mm, six tubes lance-torpilles, ainsi qu'un hangar pour deux hélicoptères Seahawk. 
 

US Navy / USCG