Défense
L'USS George H.W. Bush rentre de son premier déploiement

Actualité

L'USS George H.W. Bush rentre de son premier déploiement

Défense

Le dernier-né des porte-avions américains a retrouvé samedi la base de Norfolk, en Virginie, sur la côte Est des Etats-Unis. L'USS George H.W. Bush achève, ainsi, son premier déploiement opérationnel. Une mission de 7 mois au cours de laquelle il a manoeuvré en Atlantique, Méditerranée, mer Rouge et océan Indien. Le porte-avions est rentré à sa base en compagnie de son escorte, composée du croiseur lance-missiles USS Anzio, ainsi que des destroyers lance-missiles USS Truxtun, USS Mitsher et USS. Le croiseur USS Gettysburg, qui appartenait également au George H.W. Carrier Strike Group (GHWB CSG) a, quant à lui, regagné sa base de Mayport (Floride).

Le George H.W. Bush rentrant à Norfolk (© : US NAVY)
Le George H.W. Bush rentrant à Norfolk (© : US NAVY)

Dixième et dernière unité du type Nimitz/Theodore Roosevelt, le CVN 77 a été mis sur cale en 2003 aux chantiers Huntington Ingalls Industries de Newport News et remis à l'US Navy en janvier 2009. S'en est suivie une longue période d'essais, 7 mois d'arrêt technique et une montée en puissance progressive de l'équipage et du groupe aérien embarqué, sans compter la capacité du navire à s'intégrer dans un groupe aéronaval. Une fois opérationnel, le bâtiment avait quitté Norfolk le 11 mai dernier pour son premier grand déploiement, dans les zones de responsabilité des 5ème et 6ème flottes.
Long de 333 mètres pour un déplacement de 98.000 tonnes en charge, le navire, armé par 5600 marins, peut embarquer 68 avions et hélicoptères. Il dispose de deux réacteurs à eau pressurisée fournissant une puissance de 205 MW et assurant une vitesse maximale de 31 noeuds. Pour son autodéfense, le CVN 77 compte, en plus de sa chasse embarquée, deux lanceurs verticaux (24 missiles ESSM) et deux systèmes surface-air à courte portée RAM.

US Navy / USCG