Défense

Actualité

L’USS John McCain rapatrié au Japon sur un semi-submersible

Défense

Gravement endommagé après une collision avec un navire de commerce le 21 août devant Singapour, le destroyer USS John McCain, qui a perdu 10 marins dans l’accident, a quitté la cité Etat le 11 août à bord du semi-submersible Treasure. Le bâtiment est rapatrié vers la base navale de Yokosuka, au Japon, où il sera réparé. Lors de l’abordage avec le chimiquier libérien Alnic MC, l’USS John McCain a vu sa coque déchirée sur bâbord arrière, provoquant une importante entrée d’eau et l’envahissement d’une partie des locaux équipage et de la salle des machines. Dix marins américains sont morts dans cet accident. Estimant que la collision aurait pu être évitée, l’US Navy a relevé de leurs fonctions le commandant du destroyer et son second.

 

L'USS John McCain au sec sur le pont du Treasure, avec les réparations provisoires sur sa coque  (© US NAVY)

 

Embarquement à bord du navire semi-submersible Treasure  

 

Ce drame fait suite à celui d’un autre destroyer du type Arleigh Burke affecté à la 7ème flotte américaine basée au Japon. Le 17 juin, l’USS Fitzgerald était lui-aussi entré en collision avec un navire de commerce (un petit porte-conteneurs philippin) au large de Yokosuka, subissant de lourds dommages et la perte de 7 marins. Les premières investigations avaient déjà pointé du doigt la vigilance du personnel de quart en passerelle. Le commandant de l’USS Fitzgerald avait été relevé de ses fonctions, l’état-major de la marine américaine décidant également de débarquer l’amiral à la tête de la 7ème flotte.

Plusieurs enquêtes sont en cours, ainsi qu’un audit destiné à comprendre ces accidents à répétition. D’autant que l’US Navy a eu d’autres cas à déplorer récemment. Ainsi, au mois de mai, le croiseur USS Lake Champlain était entré en collision avec un bateau de pêche sud-coréen, alors que l’USS Antietam avait endommagé en janvier ses hélices alors qu’il se trouvait dans la baie de Tokyo.

 

us navy