Défense
Lutte contre la Piraterie : Plus de 80 missions d'Atlantique 2 en 16 mois

Actualité

Lutte contre la Piraterie : Plus de 80 missions d'Atlantique 2 en 16 mois

Défense

Depuis l'activation de la force européenne de lutte contre la piraterie (EU-NAVFOR), déployée à partir de décembre 2008 dans le cadre de l'opération Atalante, la France mobilise d'importants moyens aéromaritimes au nord de l'océan Indien. Il s'agit de contrecarrer les actions des pirates somaliens, qui traquent les navires civils au large de la corne d'Afrique. Outre les bâtiments de surface intégrés à la CTF 465, la Marine nationale engage très régulièrement des avions de patrouille Maritime Atlantique 2 dans la lutte contre la piraterie. Ainsi, depuis le 1er janvier 2009, pas moins de 16 appareils se sont relayés sur zone. L'an dernier, les détachements d'ATL2 des flottilles 21 F et 23 F ont réalisé 57 missions et 440 heures de vol au profit de l'EU-NAVFOR. Et, entre janvier et avril de cette année, 27 sorties et 188 heures de vol ont déjà été réalisées par les avions français.
Traditionnellement, l'aéronautique navale dispose d'un avion de patrouille maritime à Djibouti. Après les anciens Atlantic jusqu'en 1995, les Atlantique 2 ont été déployés pour la première fois sur ce théâtre d'opérations en 1998, lors du conflit entre l'Ethiopie et l'Erythrée. Depuis, les « PATMAR » sont présents à Djibouti sans discontinuer. Pouvant être amenés à soutenir les forces françaises de Djibouti (FFDJ), ces avions ont des missions très variées. Ils peuvent être placés sous le commandement de l'amiral commandant les forces navales de l'océan Indien (ALINDIEN), de l'état-major américain de Bahreïn dans le cadre de l'opération de lutte contre le terrorisme Enduring Freedom (CTF 150), ou encore opérer sous le contrôle du commandant de l'opération Atalante. Pour mener à bien toutes ces missions, plusieurs avions sont parfois déployés en même temps. Ainsi, on a vu jusqu'à 3 ATL2 positionnés simultanément dans la région. Ces deux dernières semaines, deux appareils étaient présents sur zone. Ils interviennent depuis Djibouti mais aussi depuis d'autres pays de la région, comme le Kenya, Oman, Abu Dhabi ou encore les Seychelles.
Les Atlantique 2 ont permis de détecter puis pister de nombreux pirates. Ils ont également assuré des missions de soutien aux opérations de libération des otages des navires français Le Ponant, Carré d'As et Tanit.

Aéronavale