Défense
Lutte sous la mer : Thales et l'Américain DRS créent une joint venture aux Etats-Unis

Actualité

Lutte sous la mer : Thales et l'Américain DRS créent une joint venture aux Etats-Unis

Défense

Le groupe américain DRS Technologies et le Français Thales ont créé une société commune destinée au développement de systèmes de lutte sous la mer. Cette joint venture, baptisée DRS Sonar Systems LLC, sera détenue en majorité par DRS Technologies, avec une participation minoritaire de Thales North America. « L'activité de l'entreprise sera dédiée aux systèmes de lutte sous la mer (UWS) pour des applications dans les secteurs de la défense et de la sécurité nationale. Son objectif est de devenir un fournisseur préférentiel de solutions UWS pour les forces militaires américaines et étrangères », précisent les deux groupes. DRS Sonar Systems commercialisera des produits et des systèmes sous licence Thales et servira de point de contact commercial et d'assistance aux Etats-Unis. La nouvelle société développera également de nouvelles solutions adaptées aux besoins de l'US Navy en intégrant la gamme de produits de Thales Underwater Systems, ainsi que des sous-systèmes en provenance d'autres partenaires. En dehors des Etats-Unis, TUS est le premier fournisseur de systèmes de lutte anti-sous-marine. Pour Guy Baruchel, président de Thales Underwater Systems : « Nous pouvons désormais tirer parti de notre expertise globale dans la conception de systèmes sonars pour bâtiments de surface, sous-marins et aéronefs, et offrir des solutions inégalées sur le marché des Etats-Unis ».

Une alliance avec un poids lourd de l'industrie US

Avec cette JV, Thales s'allie à un très gros fournisseur de l'armée américaine. La firme du New Jersey, fondée il y a quarante ans, travaille avec l'US Army, l'Air Force et la Navy sur toute une panoplie de systèmes de combat, senseurs électroniques et autres logiciels de pointe. DRS, qui emploie 10.000 personnes, a notamment travaillé sur les programmes des destroyers AEGIS du type Arleigh Burke, du char de combat M1A2 Abrams, de l'hélicoptère Apache ou encore du chasseur bombardier F/A-18E/F Super Hornet. Le groupe américain n'était, en revanche, pas présent dans le domaine très complexe de la lutte sous la mer : « Cette alliance avec Thales permet à DRS d'accéder au marché croissant des systèmes sous-marins, et complète son portefeuille de produits et services d'une capacité critique supplémentaire destinée à la Marine américaine », estime Richard Danforth, président de l'Unité Commerciale Stratégique « Command, Control and Communications » (SBU C3) de DRS. « Ceci représente une véritable opportunité de développer davantage notre offre et d'améliorer notre réputation en qualité de fournisseur de premier plan des forces navales ». La SBU C3 du groupe américain est un leader mondial dans le développement et la production de consoles de visualisation, de systèmes de communication navals ainsi que de fabrication et d'intégration de systèmes radars et électroniques. Pour le président de Thales North America, Allan Cameron, « La nouvelle joint venture confirme la stratégie multidomestique de Thales. Elle met à disposition des partenaires industriels américains les solutions de renommée mondiale de lutte sous la mer de Thales Underwater Systems, au profit de la Marine américaine ».

Thales | Actualité maritime du géant de l'électronique