Vie Portuaire

Actualité

Maasvlakte 2 : L’extension du port de Rotterdam sort de mer

Vie Portuaire

11 kilomètres de digue, 3.5 kilomètres de quai, 560 hectares de bassins, 700 hectares de nouveaux espaces industriels, 24 kilomètres de routes et 14 kilomètres de voies ferrées… Après cinq ans de travaux, le projet Maasvlakte 2, visant à étendre les capacités portuaires de Rotterdam, a émergé sur le littoral de la mer du Nord. Le 17 avril, le consortium Puma (constitué des sociétés Van Oord et Boskalis), chargé en décembre 2007 de mener à bien ce chantier, a livré à l’autorité portuaire de Rotterdam sa nouvelle infrastructure. Dans les temps, le budget et les spécifications requises, précise le port. Ce dernier est désormais en charge des aménagements finaux, avec notamment la mise en place du balisage, afin de permettre aux premiers navires d’entrer à  Maasvlakte 2 à partir du 22 mai.

 

 

Le projet Maasvlakte 2 (© : PORT DE ROTTERDAM)

 

 

Nouveaux terminaux conteneurs

 

 

Le chantier ne sera pas terminé pour autant. Dans l’année qui vient, d’importants travaux restent à achever, notamment pour relier le nouveau port à l’infrastructure portuaire existante, à savoir le terminal Euromax (Cosco, K Line, Yang Ming, Hanjin), d’une capacité de 3 millions d’EVP (Equivalent Vingt Pieds, taille standard du conteneur) et qui va profiter de l'occasion pour s’étendre. Dans le même temps, APM Terminals (A.P. Moller Maersk) et Rotterdam World Gateway (DP World, New World Alliance, CMA CGM) sont mobilisés pour aménager leurs nouveaux terminaux conteneurs implantés à Maasvlakte 2, avec comme objectif de les mettre en progressivement en service à partir de la fin 2014. Les capacités prévues à terme sont de 4.5 millions d’EVP pour APM et 4 millions d’EVP pour RWG. Ce port en eau profonde pourra accueillir 24h/24 et 7j/7 les plus grands navires en service ou en projet.

 

 

Les futurs terminaux de Maasvlakte 2 (© : PORT DE ROTTERDAM)

 

Les futurs terminaux de Maasvlakte 2 (© : PORT DE ROTTERDAM)

 

Le projet Maasvlakte 2 (© : PORT DE ROTTERDAM)

 

Le projet Maasvlakte 2 (© : PORT DE ROTTERDAM)

 

L'extension Maasvlakte 2 en orange (© : PORT DE ROTTERDAM)

 

 

1.9 milliard d’euros pour un chantier titanesque

 

 

D’un coût de 1.9 milliard d’euros, le gros œuvre du projet, que Puma vient donc d’achever, a représenté un chantier titanesque. Des dizaines de dragues ont notamment été utilisées, pas moins de 240 millions de m3 de sable étant déplacés afin de créer les terrains gagnés sur la mer, tout en élevant 7.5 km de plages et de dunes pour protéger le nouveau port. Dans le même temps, 7 millions de tonnes d’enrochements, 20.000 blocs de 40 tonnes et 150.000 tonnes d’argiles ont été nécessaires pour construire une digue en dur longue de 3.5 km, conçue pour résister aux pires conditions météorologiques. Enfin, la réalisation des quais a nécessité 300.000 m3 de béton.

 

 

Dragues en action sur le site Maasvlakte 2 (© : VAN OORD)

 

Le site Maasvlakte 2 durant les travaux (© : VAN OORD)

port de Rotterdam